Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Retour sur les conflits d’intérêts en médecine, une saga sans fin ?

Article paru dans le journal nº 81 Acheter ce numéro

Les accords financiers entre l’industrie pharmaceutique et certains décideurs en santé publique constituent l’une des causes principales de la méfiance des malades vis-à-vis des recommandations officielles. Bien que dénoncée de toutes parts depuis près de deux décennies, cette pratique perdure et même prospère comme vient de le démontrer une étude menée aux États-Unis dont voici un florilège des meilleurs morceaux :

  • Sur les 328 leaders d’associations professionnelles du monde médical, 235 ont des liens avec l’industrie (soit 72 % d’entre eux).
  • Sur les 293 leaders qui sont docteurs en médecine ou en ostéopathie (les médecins ostéopathes américains utilisent des médicaments, contrairement aux ostéopathes européens), 235 ont des liens avec l’industrie (soit 80 % d’entre eux).
  • Entre 2017 et 2019, la rétribution moyenne des leaders ayant des liens avec l’industrie s’est élevée à 31 805 dollars (26 624 euros).
  • Cette rétribution a toutefois varié d’une spécialité à l’autre et parfois de façon considérable, passant de 212 dollars pour les leaders de l’Association américaine de psychiatrie à 518 000 dollars pour la Société américaine d’oncologie clinique.
  • Ces chiffres sont probablement sous-estimés du fait que les chercheurs n’ont pas eu accès à tous les documents comptables pour l’année 2019.

Source :

R. Moynihan, L. Albarqouni, C. Nangla, et al., dans British Medical Journal, 27 mai 2020.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique médecine allopathique conflits d’intérêts

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous