Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Hypertension, agissez en amont grâce au régime DASH

Article paru dans le journal nº 105 Acheter ce numéro
  •  La prise d'hypotenseurs par les personnes concernées n’aurait qu’un impact marginal sur la « préhypertension » La prise d'hypotenseurs par les personnes concernées n’aurait qu’un impact marginal sur la « préhypertension »

L’adoption d’une meilleure hygiène de vie, et notamment le suivi du régime DASH, permettrait de largement prévenir l’hypertension artérielle chez les personnes en « préhypertension », comme le confirment de nouvelles recherches présentées lors des sessions scientifiques de l’American Heart Association en septembre 2022.

Si en France le diagnostic d’hypertension est posé lorsque nous dépassons les valeurs de 140 mmHg (pression systolique) et 90 mmHg (pression diastolique) comme le recommande l’OMS, aux États-Unis, le barème est différent. Depuis 2017, il existe aux USA une catégorie d’hypertension dite de « stade 1 », appelée aussi « préhypertension », qui désigne les patients avec une pression artérielle comprise entre 130/80 mmHg et 139/90 mmHg. Cette nouvelle classification a longtemps fait polémique et continue d’être décriée, car accusée d’encourager la pathologisation excessive et la surmédicalisation pour enrichir indûment l’industrie pharmaceutique. Comme le dénonçait déjà en 2006 la revue Prescrire, « la baisse artificielle des seuils de “normalité” de la pression artérielle a été créée pour augmenter le nombre de personnes considérées “malades” ou “à risque”, pour le seul bénéfice financier des firmes ». De plus, selon de nombreuses études, la prise de médicaments hypotenseurs par les personnes concernées n’aurait qu’un impact marginal sur la « préhypertension » ou sur le risque d’évolution en hypertension véritable.

Lire aussi Hypertension légère, gare au traitement inutile

Une meilleure hygiène de vie pour prévenir et guérir

En revanche, il semble qu’une simple amélioration de l’hygiène de vie serait pertinente selon de nouvelles recherches présentées lors des sessions scientifiques 2022 sur l’hypertension de l’American Heart Association. Ainsi, il ressort de ces nouvelles modélisations que la pratique régulière d’une activité physique, la perte de poids, l’arrêt du tabac, la réduction de la consommation d'alcool ainsi que l’adoption d’une alimentation saine (particulièrement le régime DASH) par les patients en situation de « préhypertension » pourraient prévenir, dans le contexte étasunien, près de 26 000 événements de maladies cardiovasculaires, éviter 2 900 décès et économiser environ 1,6 milliard de dollars en coûts de soins associés sur dix ans. Une voie de prévention plus naturelle et encourageante alors que les chiffres de l’hypertension en France sont alarmants :

  • 1 Français sur 3 serait atteint d’hypertension.

  • 1 personne hypertendue sur 2 n’aurait pas connaissance de son hypertension.

  • Seules 47,3 % des personnes diagnostiquées hypertendues prendraient leurs traitements.

 

Lire aussi Prévention au quotidien de l’HTA

Le régime DASH au secours des hypertendus

L’adoption du régime DASH étant, d’après les données disponibles, est « le changement de mode de vie » ayant le plus d’effet chez les jeunes adultes et les adultes d’âge moyen en état de « préhypertension », sa généralisation pourrait prévenir jusqu’à 15 000 événements cardiaques chez les hommes et 11 000 chez les femmes, soit près de la moitié des problèmes cardiaques évités sur dix ans pour les personnes concernées, selon la même l’étude américaine.

Ces résultats ne sont pas étonnants lorsque l’on sait que le régime DASH (pour Dietary Approaches to Stop Hypertension) a été pensé et élaboré dans l’optique de diminuer, voire de stopper l’hypertension, de lutter contre les insuffisances cardiaques et de perdre du poids (surpoids et obésité sont des facteurs de risque majeurs d’hypertension). Mis au point dans les années 1990 par les National Institutes of Health aux États-Unis, il est aujourd’hui le régime de référence pour les patients atteints d’hypertension, et maintenant de « préhypertension ».

Pour rappel, le régime DASH implique :

  • de manger des fruits, des légumes frais, des noix, des graines et des céréales, sources d’antioxydants, de potassium et de magnésium ;

  • de privilégier le poisson et la volaille ;

  • d’éviter les viandes rouges et les sucreries ;

  • de ne pas dépasser 4 à 6 g de sel par jour et 1 600 kcal/jour pour les femmes et 2 600 kcal/jour pour les hommes ;

  • de bannir les graisses saturées et de privilégier la consommation de produits laitiers pauvres en matières grasses.

Lire aussi Dash : l’hypertension au régime

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous