Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Antihypertenseurs et soupçons

Article paru dans le journal nº 82 Acheter ce numéro

Parmi les médicaments prescrits pour l’hypertension artérielle, les inhibiteurs calciques occupent une place de choix, mais des travaux récents sur des cellules de rats et d’humains démontrent pourquoi cette classe de produits est associée à une incidence élevée d’insuffisances cardiaques : ces molécules induisent un remodelage de la paroi vasculaire qui a pour conséquences une réduction du flux sanguin et… une augmentation de la pression sanguine ! Les auteurs de l’étude recommandent de réduire la prescription de cette classe thérapeutique chez les personnes âgées et les patients présentant une hypertension sévère. Rappel des dénominations communes internationales des inhibiteurs calciques à visée antihypertensive commercialisées en France : amlodipine, barnidipine, félodipine, isradipine, lacidipine, lercanidipine, manidipine, nicardipine, nifédipine, nitrendipine et diltiazem.

 

Source :

M. T. Johnson, A. Gudlur, X. Zhang, et al. dans PNAS, juillet 2020.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique insuffisance cardiaque hypertension

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous