Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Hépatite C

Article paru dans le journal nº 46 Acheter ce numéro

Je suis atteinte d’une hépatite C, contractée probablement lors d’une transfusion en 1985. Grâce à des traitements de phytothérapie (desmodium et selongénine en particulier) et une hygiène de vie rigoureuse, ma fibrose se trouve à un stade 1/2. Je suis âgée de 71 ans. S’agissant d’un protocole proposé au CHU de Caen, j’ai été avertie que je devrais arrêter tous les traitements de phytothérapie et homéopathie. Les différents avis médicaux vont dans le sens d’accepter ce traitement, car il est toujours à craindre une flambée de l’hépatite. Qu’en pensez-vous ?

Il n’existe pas à l’heure actuelle en phytothérapie d’huile essentielle ou de plante qui puisse garantir une guérison de l’hépatite C. Tout au moins d’éradiquer le virus. Des plantes comme le chardon-Marie, le chardon béni, et des huiles essentielles comme le ravensare et le ravintsara sont utiles, mais ne suffisent pas à garantir une guérison.

Le laboratoire Merck a mis sur le marché pharmaceutique un antiviral que le laboratoire prétend efficace à 90 %. Il n’est pas fait état par contre de tous les effets secondaires de cet antiviral. Ce médicament qui est présenté comme une innovation coûte plus de 20 000 euros par mois à la Sécurité sociale. Le soin dure 3 semaines. Ce médicament n’agit pas sur tous les génotypes viraux de la maladie. Si vous faites ce soin, il vaudra mieux effectivement éviter tout traitement annexe, même phytothérapique, afin qu’il n’y ait pas d’interaction avec ce médicament. Rien n’empêche toutefois de prendre par la suite des plantes bénéfiques pour le foie. Mais plutôt alors à distance, c’est-à-dire au moins un mois après la cure que vous envisagez de faire.

Pour les personnes qui présentent une hépatite C et dont le génotype ne peut être traité par aucun des antiviraux connus à ce jour, Il est possible de proposer autrement le soin naturel suivant : alterner pendant trois mois chaque mois tantôt Œmine Desmodium fort une gélule matin et soir 10 jours par mois, tantôt Œmine Hepatic deux comprimés matin et soir 20 jours par mois. Avec Rhuphybio 3 gouttes trois fois par jour pendant les premiers 20 premiers jours de soins. Et au-delà, faire des bilans afin d’évaluer la charge virale tous les trimestres.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Foie hépatite C virus foie
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes