Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Fille ou garçon ? Cela peut dépendre de l’exposition aux BPA et aux phtalates !

Article paru dans le journal nº 23 Acheter ce numéro

La réalité est en passe de dépasser la fiction. Des chercheurs américains soupçonnent en effet le Bisphénol A et les phtalates, d’influer sur le sexe des enfants. Ainsi lorsque les urines des pères sont imprégnées de ces perturbateurs endocriniens, le futur bébé sera plus probablement une fille, tandis qu’à l’inverse si c’est la mère qui est intoxiquée, elle donnera plus facilement naissance à un garçon. Ceci est d’autant plus inquiétant que les études commencent à s’accumuler pour montrer que tous les plastiques sont toxiques y compris ceux étiquetés « sans BPA » ! Ainsi récemment un chercheur de l’Université du Texas a montré que des produits fabriqués sans bisphénol A diffusaient même davantage d’oestrogènes synthétiques que ceux qui en contiennent. Dans le même temps une autre étude suspecte le bisphénol S (BPS) et d’autres substituts du BPA d’être en fait tout aussi nocifs que le BPA, en altérant notamment le rythme cardiaque.

Environmental Research, février 2015 Environmental Health Perspectives

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous