Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

NDMA, l’histoire se répète

Article paru dans le journal nº 73 Acheter ce numéro

Il y a environ un an, des lots d’antihypertenseurs de la classe des sartans étaient rappelés du fait de leur contamination par une substance possiblement cancérigène, le NDMA (nitrosamine N-nitrosodiméthylamine). Récemment, la même substance a été retrouvée dans des lots de ranitidine, un médicament en vente libre destiné à prévenir et soulager les brûlures d’estomac. Certes, nous consommons quotidiennement de faibles quantités de NDMA, car cette substance est présente dans l’eau de boisson, les légumes, la viande et les produits laitiers sans que le risque de cancer soit significativement augmenté, mais ce n’est vraiment pas la peine d’en rajouter !

Source

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Brûlure d'estomac substance cancérigène

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous