Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Marie-Claire Frédéric : "La fermentation, c’est du vivant à l’état pur !" 

Article paru dans le journal nº 47 Acheter ce numéro
  • Marie-Claire Fréderic s'est penché sur les vertus santé des aliments fermentésMarie-Claire Fréderic s'est penché sur les vertus santé des aliments fermentés

Quel est le point commun entre la bière, les cornichons, les harengs, le pain au levain et la soupe miso ? Ce sont tous des aliments fermentés, utiles à notre santé à condition de savoir les consommer. Le point avec Marie-Claire Frédéric, auteur, historienne de l'alimentation et spécialiste de la fermentation. Celle-ci a ouvert il y a peu le restaurant Suri à Paris, spécialisé dans les aliments fermentés.

Actualisé 15/05/2019

Que sont exactement les aliments fermentés ?

Des aliments transformés par des micro-organismes : bactéries, levures, moisissures, champignons. Ce processus n’est possible qu’en anaérobie, c’est-à-dire en l’absence d’oxygène. Sinon, les microbes se multiplient. Quand il n’y a pas d’oxygène, les microbes sont stressés et fabriquent des molécules pour assurer leur survie, parmi lesquelles de l’acide lactique ou de l’alcool. Mais au cours du processus, on a observé qu’ils fabriquent également du gaz carbonique, des substances aromatiques et même des vitamines. C’est un mécanisme naturel qui a lieu sans l’intervention de l’homme. Son utilisation, au départ pour conserver les aliments, est très ancienne et remonterait à la Préhistoire.

La fermentation a une mauvaise réputation, et on l’associe à la putréfaction. Pourquoi ?

Il faut remonter aux travaux de Louis Pasteur, à la fin du XIXe siècle. À l’époque où le savant découvre les micro-organismes, les gens souffrent du choléra, de la tuberculose, de la diphtérie… des maladies mortelles. Ce monde microbien a fait très peur aux scientifiques. La fermentation et le développement des bactéries ont dès lors été présentés comme néfastes, et cette méfiance a persisté jusqu’à notre époque, encore très hygiéniste. Les produits ménagers qui cherchent à éradiquer 99,9 % des microbes ont transformé nos cuisines en cliniques. Pourtant, la fermentation, c’est du vivant à l’état pur !

Vous voulez dire que les bactéries de la fermentation peuvent nous faire du bien ?

Évidemment, mais pour cela il faut avoir en tête que nous sommes des substrats à bactéries. Nous en avons partout : sur la peau, dans la bouche, les oreilles, les poumons, l’estomac et bien sûr les intestins (lire p. 9). Sans elles, nous ne pourrions pas survivre. Elles forment le microbiote, un rempart contre les pathogènes qui nous attaquent en permanence. Or, les bactéries fabriquées au cours de la fermentation, qu’on appelle les probiotiques, sont les mêmes que celles qui vivent dans nos intestins. Elles viennent renforcer les troupes déjà présentes pour assurer l’équilibre de notre système digestif.

Comment agissent-elles ?

La fermentation libère des enzymes qui réduisent les grosses molécules organiques en molécules plus petites. Elles facilitent l’assimilation des amidons et des protéines en scindant les protéines crues en acides aminés, ainsi que les amidons et les sucres complexes en sucres simples. Ces nouvelles molécules, plus petites, sont plus faciles à traiter pour l’organisme et plus utiles. Ainsi, les personnes qui ont du mal à digérer les fibres supporteront beaucoup mieux les légumes fermentés que les légumes frais.

Concrètement, quels sont les différents types de fermentation ?

On classe les modes de fermentation en fonction de la substance produite au terme du processus. Il y a d’abord la fermentation lactique : les bactéries se nourrissent des sucres de ...

Image description

Il vous reste encore 75% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 47, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous