Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Du rififi entre labos

Article paru dans le journal nº 39 Acheter ce numéro

Alors que Sanofi refuse de mettre la main à la poche pour dédommager les victimes de sa Depakine, il n’a aucun mal à débourser les frais d’avocat pour déposer plainte pour contrefaçon contre Merck. Le géant américain aurait violé dix de ses brevets liés au diabète (son Lantus). En attendant que notre fleuron national obtienne gain de cause, il s’enorgueillit déjà d’avoir fait plier un autre mastodonte, Eli Lilly, qui a accepté de lui payer des redevances pour exploiter son biosimilaire au Lantus.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Coups de gueule Sanofi Dépakine Merck Eli Lilly
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous