Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Lobbytomisation du gouvernement

Article paru dans le journal nº 62 Acheter ce numéro
  • © François Bouchon / Le Figaro© François Bouchon / Le Figaro

Alors, ce n’est pas tant que la politique ne m’intéresse pas, mais disons que pour ne froisser personne, je m’en garde bien. Mais là… Comment dire ? Que notre actuel président de la République choisisse l’ancienne directrice générale de Danone – le plus gros groupe agroalimentaire de France –, comme secrétaire d’État à l’Écologie, c’est purement indécent.

« L’huile de palme, on en a besoin »

Certes, on ne doute pas une seconde qu’Emmanuelle Wargon aura toutes les compétences. Pensez ! HEC, Sciences Po Paris, ENA, elle a de l’expérience la quadra ; d’autant qu’elle a déjà occupé des maroquins ministériels sous les présidences de Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Mais comment ne pas manquer de s’étouffer en la réécoutant défendre sans vergogne, en juillet 2018, l’huile de palme ? Il faut dire qu’à ce moment-là, elle était chargée de la com’ de Danone. Peu lui importait la déforestation en Asie du Sud-Est : « L’huile de palme, on en a besoin pour les laits infantiles. Il faut balancer le risque avec le bénéfice, sinon on a une vision tronquée du sujet. »

Dans le même entretien vidéo (toujours en ligne), Emmanuelle Wargon affirme que Danone n’a pas pris de « position dogmatique contre les OGM parce que cette position dogmatique serait un refus de l’innovation et de la science ».

Lobbying, propagande et manipulation

Comme le dit Yannick Jadot, tête de liste EELV pour les Européennes, « les lobbies ne sont pas simplement un des groupes de pression […], ils sont officiellement les ministres ». Cette affirmation est plus un moyen de faire un bon mot que de dénoncer une vérité, car cela fait belle lurette que les lobbies marchent sans patin sur la marqueterie des parquets gouvernementaux. Mais ils n’ont aucun intérêt à être aux commandes ni sous les projecteurs.

Le livre de la journaliste Stéphane Horel, analyse le poids et les stratégies de ces groupes d’influence. Elle rappelle la déclaration d’Edward Bernays, neveu de Sigmund Freud et inventeur de la propagande (qu’il a renommée plus tard « relations publiques ») : « La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des comportements des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme secret forment un gouvernement invisible qui exerce véritablement le pouvoir. […] De nos jours, la propagande intervient nécessairement dans tout ce qui a un peu d’importance sur le plan social. Que ce soit dans le domaine de la politique, de la finance, de l’industrie, de l’agriculture, de la charité ou de l’enseignement, la propagande est l’organe exécutif du gouvernement invisible. »

À l’heure où des agitateurs désignent des boucs émissaires pour expliquer la maladie de nos sociétés et le mal-être de chacun, où les gouvernements ne prennent plus soin de masquer leurs possibles conflits d’intérêts, se rappeler de temps en temps qu’au sommet, il y en a qui se marrent de nous voir nous déchirer, peut être salvateur.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique conflits d'intérêt lobby

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous