Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Chimiothérapie du cancer du sein : la curcumine testée en injection

Article 100% numérique
  • Une étude a évalué l’efficacité et l’innocuité de la curcumine en intraveineuse pour traiter le cancer du sein.Une étude a évalué l’efficacité et l’innocuité de la curcumine en intraveineuse pour traiter le cancer du sein.

Une étude menée au Centre national d'oncologie de Yerevan (Arménie) a récemment obtenu des résultats encourageants pour le traitement du cancer du sein en alliant la curcumine à la chimiothérapie. L'objectif : voir si l'adjonction de curcumine au traitement pouvait potentialiser les effets cytotoxiques du paclitaxel, en inhibant une partie des mécanismes de survie habituels des cellules cancéreuses à cette chimiothérapie. Menée sur 150 femmes atteintes d’un cancer du sein avancé et métastatique, cette étude randomisée en double-aveugle contre placebo a montré des résultats prometteurs à l’issue de douze semaines de traitement.

Lire aussi Cancer du sein : des effets indésirables vraiment insupportables

Divisées en deux groupes, ces femmes ont reçu en intraveineuse, et pendant douze semaines, soit un traitement chimiothérapique à base de paclitaxel couplé à un placebo, soit ce même traitement couplé à de la curcumine. Un suivi de ces patientes a été effectué trois mois après la fin du traitement. Les résultats obtenus par les chercheurs sont porteurs d’espoir. Les femmes ayant reçu la combinaison paclitaxel-curcumine présentaient un taux de réponse objective (en terme de réduction tumorale) bien supérieur au groupe ayant reçu le paclitaxel-placebo à l'issue du traitement(1), mais aussi trois mois plus tard. Les patientes avaient également un plus grand niveau d’énergie.

Il s’agit de la première étude à évaluer l’efficacité et l’innocuité de l’utilisation de la curcumine en intraveineuse pour le traitement de patients atteints du cancer. Au cours de cette étude, les chercheurs n’ont pas observé d’effets indésirables liés à la combinaison curcumine-paclitaxel. Il semblerait même que la curcumine permette de réduire la fatigue liée à la chimiothérapie. Ces premiers résultats encourageants appellent donc à de plus amples recherches.

Lire aussi Mieux supporter les chimiothérapies

1. ORR : 38.5 % groupe placebo, 61.3 % groupe curcumine, p = 0,0081

 

Source :

Efficacy and safety of curcumin in combination with paclitaxel in patients with advanced, metastatic breast cancer: A comparative, randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial”, Phytomedicine, avril 2020.

 

A lire chez nos confrères de Plantes & Santé : La curcumine est-elle vraiment efficace ?

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique cancer du sein curcumine chimio

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous