Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Accompagner une chimiothérapie

Article paru dans le journal nº 10 Acheter ce numéro
  • Accompagner une chimiothérapie

Depuis environ dix ans, les traitements du cancer utilisent de nouvelles molécules qu’on classe par habitude dans les chimiothérapies. Si les anticorps monoclonaux ou assimilés (Glivec, Herceptin, Avastin…) agissent de façon spécifique, ils n’évitent pas de nombreux effets secondaires. Voici comment les rendre moins présents.

Les chimiothérapies classiques sont des antimitotiques, c’est-à-dire qu’elles bloquent la division des cellules en agissant sur leur noyau.

C’est ce principe même de fonctionnement qui explique leur toxicité directe sur les cellules saines qui ont besoin de se diviser. Cela a pour effet d’entraîner la chute des globules et des plaquettes mais aussi des cheveux et l’altération de la muqueuse intestinale.

Les nouvelles molécules employées dans les chimiothérapies sont des anticorps monoclonaux, elles agissent, quant à elles, sur des récepteurs de la membrane pour perturber le métabolisme de la cellule et causer sa mort.

Pour cette raison, les effets secondaires provoqués par ces traitements sont différents de ceux qu’occasionnent les chimiothérapies classiques. Ils provoquent moins de nausées et de chute des globules mais plus de désordres particuliers comme des troubles de la sensibilité (perde du goût ou de l’odorat, voire même du toucher), des problèmes cardiovasculaires de toutes sortes ou de coagulation du sang.

Ces nouveaux protocoles plus sophistiqués permettent d’obtenir des rémissions de plus en plus longues. Mais à quel prix ! Des personnes en nombre croissant passent ainsi désormais des mois, voire des années, sous chimiothérapie. Et par voie de conséquence, un accompagnement est indispensable pour les aider à vivre au mieux ces périodes délicates. Cet accompagnement a un nom officiel : les « soins de support ».

À l’hôpital, ils se limitent à la prescription d’un certain nombre de médicaments : des antibiotiques, des antalgiques, des antivomitifs chimiques et un peu de psychothérapie. Or les médecines naturelles offrent une large palette de produits efficaces que les personnes qui se chargent de ces fameux «soins de support» devraient sans doute mieux connaître.

Une plante pour le foie

La première chose à faire est de défendre le foie et, pour cela, il y a le desmodium. Cette plante, ramenée d’Afrique et étudiée par le Dr Pierre Tubéry, n’est pas un draineur hépatique, contrairement à ce que croient beaucoup de personnes. C’est avant tout une plante protectrice des cellules du foie, quel que soit l’agresseur (médicament, virus, toxique…). En cas de chimiothérapie, le desmodium sera systématiquement proposé pour limiter l’effet du traitement sur le foie et réduire ainsi les effets secondaires digestifs comme les nausées. Idéalement, on pourra uti liser la décoction de desmodium qui est distribuée par le Centre de recherche en phytothérapie (CRP) créé par le Dr Tubéry. Mais son goût particulier est souvent mal toléré. Si c’est le cas, on préférera les décoctions concentrées proposées sous forme de sirop. À ma connaissance, les sirops de desmodium les plus concentrés sont le Desmopar et le Quantasmodium. On peut aussi se procurer des gélules, sà condition de vérifier qu’elles sont suffisament dosées en principes actifs.

Agir sur la flore intestinale

Les protocoles de chimiothérapie sont complexes. En plus des molécules ...

Image description

Il vous reste encore 53% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 10, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes