Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Calculs : de l'eau pour dissoudre la pierre

Article paru dans le journal nº 10 Acheter ce numéro
  • Calculs : de l'eau pour dissoudre la pierre

En prenant comme base les lois de la physique de l’eau, un chercheur espagnol, José Alvarez, a mis au point, il y a quarante ans, un système simple d’ampoules contenant certains sels, pour augmenter le pouvoir dissolvant de l’eau. Avec sa découverte, l’eau modifiée, qui a été appelée l’Eau dialytique, développe sa capacité à dissoudre les corps cristallins qui se trouvent déposés dans l’organisme.

En prenant comme base les lois de la physique de l’eau, un chercheur espagnol, José Alvarez, a mis au point, il y a quarante ans, un système simple d’ampoules contenant certains sels, pour augmenter le pouvoir dissolvant de l’eau. Avec sa découverte, l’eau modifiée, qui a été appelée l’Eau dialytique, développe sa capacité à dissoudre les corps cristallins qui se trouvent déposés dans l’organisme. Cet effet est obtenu avec les divers sels que contient une ampoule, étant donné qu’elle dégage, au moment d’entrer en contact avec l’eau, une énergie de faible puissance qui opère la transformation de l’eau courante. En comparaison avec de l’eau normale, l’Eau dialytique a une plus grande faculté à diminuer la force de cohésion des éléments cristallins.

Des sels de chlorate de sodium et de lithium

Une fois assimilée par l’organisme, l’Eau dialytique se révèle d’une grande efficacité dans la désagrégation des dépôts cristallins (calculs du rein, de la vésicule biliaire, cristaux d’acide urique, artères « bouchées », etc.). Mais aussi dans la tâche de les arrondir, car elle en lime les arêtes vives et les aiguilles, en sorte que leur évacuation est rendue plus aisée ; en même temps, elle freine ou empêche la formation de nouveaux calculs. Il n’y a pas de contre-indications, pas d’incompatibilités et aucun effet secondaire, puisqu’il ne s’agit pas d’un traitement chimique, mais d’un procédé physique qui ne s’attaque pas au calcium assimilable (pas de risques d’ostéoporose).
Chaque ampoule contient des sels de chlorate de sodium et de chlorate de lithium. Des macros cristaux traités avec du cinnamic aldehyde (huile essentielle de plante) pour faciliter la transmission de l’énergie électrostatique à travers le verre de l’ampoule qui va générer un champ électrostatique.

Aucune « pierre » ne résiste

La lithiase rénale
Depuis quarante ans que le produit existe, beaucoup de personnes ont été traitées pour des lithiases rénales.
En complément d’un traitement par ondes de choc, l’Eau dialytique contribue à expulser les micro-fragments résultants.
Les lithiases biliaires
Les calculs biliaires sont ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 10, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Sur le même sujet
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes