Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Calculs : de l'eau pour dissoudre la pierre

Article paru dans le journal nº 10 Acheter ce numéro

En prenant comme base les lois de la physique de l’eau, un chercheur espagnol, José Alvarez, a mis au point, il y a quarante ans, un système simple d’ampoules contenant certains sels, pour augmenter le pouvoir dissolvant de l’eau. Avec sa découverte, l’eau modifiée, qui a été appelée l’Eau dialytique, développe sa capacité à dissoudre les corps cristallins qui se trouvent déposés dans l’organisme.

En prenant comme base les lois de la physique de l’eau, un chercheur espagnol, José Alvarez, a mis au point, il y a quarante ans, un système simple d’ampoules contenant certains sels, pour augmenter le pouvoir dissolvant de l’eau. Avec sa découverte, l’eau modifiée, qui a été appelée l’Eau dialytique, développe sa capacité à dissoudre les corps cristallins qui se trouvent déposés dans l’organisme. Cet effet est obtenu avec les divers sels que contient une ampoule, étant donné qu’elle dégage, au moment d’entrer en contact avec l’eau, une énergie de faible puissance qui opère la transformation de l’eau courante. En comparaison avec de l’eau normale, l’Eau dialytique a une plus grande faculté à diminuer la force de cohésion des éléments cristallins.

Des sels de chlorate de sodium et de lithium

Une fois assimilée par l’organisme, l’Eau dialytique se révèle d’une grande efficacité dans la désagrégation des dépôts cristallins (calculs du rein, de la vésicule biliaire, cristaux d’acide urique, artères « bouchées », etc.). Mais aussi dans la tâche de les arrondir, car elle en lime les arêtes vives et les aiguilles, en sorte que leur évacuation est rendue plus aisée ; en même temps, elle freine ou empêche la formation de nouveaux calculs. Il n’y a pas de contre-indications, pas d’incompatibilités et aucun effet secondaire, puisqu’il ne s’agit pas d’un traitement chimique, mais d’un procédé physique qui ne s’attaque pas au calcium assimilable (pas de risques d’ostéoporose).
Chaque ampoule contient des sels de chlorate de sodium et de chlorate de lithium. Des macros cristaux traités avec du cinnamic aldehyde (huile essentielle de plante) pour faciliter la transmission de l’énergie électrostatique à travers le verre de l’ampoule qui va générer un champ électrostatique.

Aucune « pierre » ne résiste

La lithiase rénale
Depuis quarante ans que le produit existe, beaucoup de personnes ont été traitées pour des lithiases rénales.
En complément d’un traitement par ondes de choc, l’Eau dialytique contribue à expulser les micro-fragments résultants.
Les lithiases biliaires
Les calculs biliaires sont généralement composés d’un amalgame de cholestérol, de calcium et de suc biliaire. En dissolvant les sels de calcium, l’Eau dialytique rend les calculs gélatineux et doux. Dès lors, ils sont moins dangereux et plus faciles à évacuer.
L’acide urique et la goutte
L’Eau dialytique agit en dissolvant les cristaux d’acide urique et en évitant leur formation. En revanche, l’eau n’a aucun effet sur le niveau d’acide urique, qu’il faut traiter d’une autre façon.
Prévention de l’artérite
L’artérite est due au durcissement des artères en raison d’un dépôt de cholestérol et de calcium mêlé. L’Eau dialytique aide les artères à retrouver leur élasticité en dissolvant ces amalgames.
Autres cas
L’Eau dialytique peut également rendre service dans d’autres circonstances, notamment dans les cas de micro-cristallisation à l’intérieur du système lymphatique. Ou dans ceux de personnes immobilisées après une opération ou un accident. L’immobilité engendre souvent une augmentation de résidus cristallins dans le corps qui peut conduire à la formation de calculs.

Prêt en 24 heures

Pour préparer l’Eau dialytique, il suffit de plonger, en position verticale et sans l’ouvrir ni la briser, une ampoule de Slackstone II dans un verre ordinaire assez haut de forme, pouvant contenir à peu près 25 centilitres d’eau. Ensuite, il faut laisser la préparation au repos à température ambiante, sans la refroidir ni la chauffer, pendant 24 heures : elle est alors prête. L’eau reste chargée environ 30 à 35 minutes, le temps pour elle d’être métabolisée par le corps et de commencer à agir. Après l’avoir bue, il faut recommencer l’opération. Chaque ampoule de Slackstone II sert à la préparation de 40 verres d’Eau dialytique.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous