Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Bisphénol AF, pas mieux que le BPA

Article paru dans le journal nº 74 Acheter ce numéro

Depuis que le bisphénol A est mis à l’index, les industriels se replient sur le bisphénol AF (BPAF). Une équipe de chercheurs a exposé au BPAF des cellules grasses saines immatures. Quand celles-ci sont arrivées à maturité, l’équipe a observé qu’elles avaient accumulé plus de graisses qu’un lot de mêmes cellules non exposées au plastifiant, que leurs gènes impliqués dans la genèse de l’inflammation étaient plus exprimés et que le fonctionnement des mitochondries était perturbé. Le BPAF expose au surpoids et aux maladies inflammatoires.

 

Source

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique BPA Bisphénol A

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous