Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’animal : un médicament comme les autres ?

Article paru dans le journal nº 50 Acheter ce numéro
  • "Le Cavalier King Charles se prête aux besoins des personnes malades"

Nous faisons partie de la grande famille des animaux. Ils sont « nos frères » pour de nombreux peuples autochtones. En France, des millions de personnes possèdent des animaux de compagnie et leur parlent comme à un membre de leur famille. Après avoir observé ces personnes, une constatation s’impose : celles-ci sont moins stressées, moins tristes. Étant de meilleure humeur, elles ont bien souvent une meilleure santé.

D’un point de vue médical, chez les personnes qui possèdent un animal de compagnie, on observe une diminution des risques d’accident cardiaque. En effet, caresser un animal et l’observer attentivement en lui témoignant de l’affection permet à notre cerveau de sécréter des endorphines, excellentes pour la relaxation et donc pour le sommeil. L’animal aide à lutter contre la dépression et redonne goût à la vie. Sa seule présence rassure et apaise. Quant aux gens qui vivent à la campagne et côtoient des animaux au quotidien, il a été prouvé qu’ils développent beaucoup moins de maladies (du rhume aux allergies). Ils sont en quelque sorte immunisés grâce au contact permanent avec les animaux.

Une pratique ancienne : les animaux dans la tradition amérindienne

Traditionnellement, les peuples amérindiens ont toujours entretenu d’étroites relations avec les esprits des animaux sauvages. Ils les invoquent dans leurs chants, leurs danses, et dans les cérémonies chamaniques, où l’animal est un « esprit auxiliaire ». Pour eux, chaque animal possède une « médecine ». Selon la situation, ils font appel aux « esprits animaux » qui leur apporteront force, énergie, courage, confiance en soi, objectivité… Chaque animal est porteur d’un enseignement sacré. À titre d’exemple, le loup nous apprend à nous reconnecter avec notre instinct ; la loutre est un antidote aux soucis et à l’anxiété et enseigne à trouver de la satisfaction dans ce que nous avons et à aimer la vie plutôt que de la tolérer ; le corbeau nous invite à opérer des changements, à sortir de l’obscurité pour aller vers la lumière. L’ours, quant à lui, ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 50, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Animaux animaux
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous