Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Protéines : êtes-vous du matin ou du soir ?

Article 100% numérique
  • Le petit-déjeuner serait le repas le plus important de la journée.Le petit-déjeuner serait le repas le plus important de la journée.

Les protéines, qu’elles soient végétales ou animales, sont indispensables à notre organisme et particulièrement à certains moments de notre vie, qu’il s’agisse des périodes de croissance, de grossesse, ou avec l’avancée en âge, pour prévenir la fonte musculaire (sarcopénie). Ainsi, il est fréquemment préconisé de consommer des protéines à hauteur de 10 à 15 % de l’apport énergétique total chaque jour. Mais comment s’assurer d’une bonne biodisponibilité des apports protéiques lors de leur ingestion ?

Lire aussi Se mettre aux protéines végétales : mode d’emploi

Une partie de la réponse résiderait dans la chronobiologie et le respect de notre rythme circadien. En effet, selon une étude menée par le professeur Shigenobu Shibata de l’université de Waseda au Japon, le petit-déjeuner serait le repas le plus important de la journée en ce qui concerne nos capacités d’absorption des protéines. En ce sens, des analyses menées en laboratoire, dans un premier temps sur des rats, ont démontré que la croissance musculaire était 17 % plus élevée chez les animaux ayant reçu un apport protéique plus important le matin plutôt que le soir.

Lire aussi Manger en respectant son horloge interne : la chronobiologie alimentaire en pratique

Dans cette même étude, des tests équivalents ont été utilisés sur soixante femmes âgées de 65 ans et plus. Celles qui ont consommé un apport protéique plus important au petit-déjeuner, plutôt qu'au dîner, ont montré au terme de l’étude une plus grande croissance de la masse musculaire et une meilleure tonicité. L’explication, selon les chercheurs, tient probablement à un usage différencié par le corps des acides aminés à chaîne latérale ramifiée (BCAA) selon l’heure de la journée ; mais de plus amples recherches sont nécessaires pour bien appréhender la complexité de ces mécanismes.

Pour bien profiter des bienfaits musculaires des protéines, une bonne habitude à prendre pourrait donc consister à augmenter leur apport au petit-déjeuner, notamment pour les personnes âgées souhaitant maintenir leur tonicité musculaire. Alors on laisse tomber les petits-déjeuners à la française ou ultra transformés (céréales, viennoiseries industrielles…) adoptés par les deux tiers des Français et on sort le lait d'amande, les œufs ou le fromage du réfrigérateur. À vos fourchettes !

Lire aussi L’alimentation moderne, source de tous les maux ?

 

Sources :

Best timing to consume proteins for muscles health, Cell Report, juillet 2021

Les 10 petits-déjeuners types des Français, Ipsos, 2002.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous