Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

« Big Pharma », mafia ?

Article paru dans le journal nº 29 Acheter ce numéro

Un ouvrage est sorti cette année, celui de John Virapen, ancien président-directeur général pour la Suède d’Eli Lilly, l’un des plus grands laboratoires pharmaceutiques. Un rare et précieux témoignage, devenu un best-seller outre-Atlantique. Virapen dit avoir rédigé cette confession pour dénoncer l’usage injustifié d’antidépresseurs encouragé par « Big Pharma », notamment pour les enfants. Il tente cependant aussi par là de racheter les morts qu’il a sur la conscience. On lui doit en effet la mise sur le marché du Prozac, obtenu grâce à un dossier frauduleux et à la corruption d’un psychiatre. On apprend au passage que cette pratique est courante. Des révélations récentes laissent penser que la France n’est pas épargnée…

John Virapen, « Médicaments effets secondaires : la mort »,
Éd. du Cherche-Midi, Paris, 2014, 365 pages, 18,50 euros.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous