Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

YouTube supprime les vidéos remettant en question l’efficacité ou la sécurité des vaccins approuvés par les autorités.

Article 100% numérique
  • YouTube supprime les vidéos remettant en question l’efficacité ou la sécurité des vaccins approuvés par les autorités.

L’entreprise YouTube a annoncé ce mercredi 29 septembre qu’elle supprimera désormais de sa plateforme toutes les vidéos de « désinformation médicale » traitant des « vaccins approuvés et considérés comme sûrs » par les autorités médicales locales et l’OMS, et pas uniquement celles concernant les vaccins contre le Covid-19.

"Les contenus qui prétendent faussement que les vaccins approuvés sont dangereux et provoquent des effets chroniques sur la santé, qui affirment que les vaccins ne réduisent pas la transmission des maladies ou le fait de contracter des maladies ou qui contiennent des informations erronées sur les substances contenues dans les vaccins seront supprimés" , a expliqué l’entreprise dans son communiqué.

Et de préciser à titre d’exemple : "cela inclut les contenus qui affirment à tort que les vaccins approuvés provoquent l’autisme, le cancer ou l’infertilité, ou que les substances contenues dans les vaccins peuvent tracer les personnes qui les reçoivent ."

En revanche, YouTube annonce que ne seront pas supprimés "les contenus sur les politiques de vaccination, les nouveaux essais vaccinaux et les succès ou les échecs historiques des vaccins" , tout comme les témoignages personnels sur la vaccination tant que ceux-ci respectent le règlement de la plateforme.

Le site appartenant à Google affirme avoir effacé depuis un an plus de 130 000 vidéos qui promouvaient des informations non validées par les autorités sanitaires au sujet des vaccins contre le Covid-19, mais souhaite désormais étendre sa politique à tous les vaccins commercialisés actuellement.

Le journal américain New York Times relate qu’ont d’ores et déjà été supprimées de la plateforme les chaines YouTube de nombreuses personnalités connues pour leurs critiques virulentes des vaccins ou des politiques vaccinales tels que l'avocat américain Robert Francis Kennedy Jr ou son association Children's Health Defense.

Le réseau social Twitter, appartenant également à Google, semble bien décidé à lui emboiter le pas. En effet, le journal Le Parisien rapporte ce jour que "plusieurs comptes Twitter anti-vaccins très suivis ont été suspendus par le réseau social ces derniers jours et ils ne pourront plus colporter leurs messages parfois complotistes ou factuellement erronés à leurs dizaines de milliers d’abonnés. On peut citer, notamment @le_general_off (plus de 60 000 « followers ») et @L_infirmier_ (près de 55 000)"

En juillet dernier, le président américain Joe Biden avait déclaré que les réseaux sociaux étaient en partie responsables de la désinformation concernant les vaccins et les appellait à en faire plus sur le sujet. Il semble avoir été entendu !

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Sur le même sujet

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous