Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les revenus de Big Pharma : les médocs, ça paye toujours

Article paru dans le journal nº 58 Acheter ce numéro
  • Les laboratoires n'ont que faire d'investir dans la recherche.Les laboratoires n'ont que faire d'investir dans la recherche.

Piqué dans Prescrire, cet article dévoile les profits de firmes pharmaceutiques de l’année 2015. Plus de 1 000 milliards de dollars de revenus. Champagne pour Big Pharma ! Et mention spéciale pour notre fleuron Sanofi-Pasteur qui figure parmi les 20 labos les plus rentables. Grâce à nos maladies, leur santé… financière est au top.

Pour une bonne santé, c’est ce qui s’appelle afficher une bonne santé. Les gros laboratoires pharmaceutiques affichent des chiffres d’affaires proprement fabuleux. En 2015, ils ont engrangé un chiffre d’affaires dépassant les mille milliards de dollars. Oui, oui ! Vous avez bien lu. Mille milliards. Et les ventes de médicaments représentent 719 milliards de dollars. À la lecture du dernier numéro de Prescrire, le n°415 de mai 2018, on apprend donc deux points importants concernant ces ventes. Le premier, c’est que 69 % de ces ventes ont été réalisées par 20 firmes pharmaceutiques, soit un montant de 495 milliards, et que six firmes ont réalisé à elles seules près de la moitié de cette somme faramineuse. Citons parmi elles, les plus connues comme de bien entendu Pfizer (45,5 milliards), Novartis (43,5), Roche (38,8) ou encore Sanofi (38,3), devant Merck & Co (36,2) et Gilead Sciences (32,2). Quant aux médicaments, là encore, on est bluffé, puisque dix médicaments représentent le huitième de ce montant, avec en premier lieu, un immunodépresseur, l’Humira des laboratoires Abbott, anti-inflammatoire prescrit notamment dans les cas de polyarthrite rhumatoïde de l’adulte, de spondylarthrite ankylosante, de rhumatisme psoriasique, de psoriasis, de maladie de Crohn et autre rectocolite hémorragique avec 14 milliards de dollars.

Investir dans la recherche ? Et puis quoi, encore !

Mais le pire n’est pas encore là. Les laboratoires n’ont que faire d’investir dans la recherche mais, pour sauvegarder leurs intérêts, les géants de big pharma ne regarde pas à la dépense. D’après des études menées à partir du registre de transparence européen, en 2014, 40 gros labos pharmaceutiques ont déclaré avoir investi 23 millions d’euros en lobbying et disposer de 89 personnes ayant un droit d’accès permanent au Parlement européen. Que dire de l’année 2016 aux États-Unis ? Qu’il n’y a plus de concurrence entre les géants de Big Pharma dès lors qu’il s’agit de leurs intérêts. Ils ont ainsi dépensé collectivement 150 millions de dollars en lobbying pour ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 58, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous