Voir tous les numéros

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Dr Raphaël Nogier : les protéines
responsables des allergies

Alexandre Imbert  rédigé le 29 janvier 2014 à 14h47
  • Avatar de Benedicte CAPPELLO Mme Benedicte C. Référent thématique
  • Avatar de Claude Quemerais Mme Claude Q. Référent thématique
  • Avatar de Marie francoise BRASSELET Mme Marie francoise B. Référent thématique
  • Avatar de Nicole Corbel Mme Nicole C. Référent thématique
  • Avatar de Marie claude AUGEARD Mme Marie claude A. Référent thématique
  • Avatar de Veronique Forest Mme Veronique F. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Allergies »

Répondez aux membres du site

  • Dr Raphaël Nogier : les protéines responsables des allergies
Article pARU dans le journal nº 2 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Allergies »




5
aucun avis
Icône d'impression

Après des décennies d’indifférence aux interactions entre alimentation et santé, ne tombe-t-on pas dans l’excès inverse en diagnostiquant trop vite des allergies alimentaires ? Faisons le point avec le docteur Raphaël Nogier, qui préconise une alimentation personnalisée en misant sur des tests singuliers.

Vous avez été l’un des premiers à dénoncer les méfaits possibles du lait de vache. Le temps vous a-t-il donné raison ?

Docteur Raphaël Nogier* : Malheureusement oui. En 1994 et même en 1997, au moment de la parution de mes premiers livres, on ne m’a pas vraiment entendu. Moi-même, jeune médecin généraliste dans les années 80, je n’imaginais pas que des allergies alimentaires puissent être la cause de graves pathologies, dont peut-être le cancer du sein. Toutefois, quand j’ai décidé de publier, j’avais engrangé suffisamment de cas de patients me permettant de faire un lien pertinent entre symptômes, allergies et système immunitaire. Depuis, les mentalités ont un peu changé mais l’information circule encore mal. L’alimentation doit être personnalisée, d’où l’intérêt d’avoir des tests de dépistage simples et efficaces.

C’est pourquoi, dans votre dernier ouvrage, vous évoquez une alimentation bien testée ?

Il est vrai que définir une véritable allergie alimentaire, surtout à effet dit retardé, reste très complexe. À titre d’exemple, on voit trop de patients mis à la diète « sans gluten » ; or l’intolérance au gluten est très rare, et par ailleurs différente de l’allergie au blé, qui elle, est plus courante. Il ne faut pas tout confondre ! Donc, si je respecte mes confrères allergologues, j’ai hérité de mon père une vision singulière de la santé. Je leur propose donc une approche complémentaire.

Rappelez-nous ce qu’est une allergie et ses causes courantes ?

Une ...

Image description

POUR lire L'intégralité du contenu de cet article, achetez ce numéro à l'unité


Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
tags sur la thématique : Allergies Allergies Nogier

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

;