Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Moisissures et santé : de possibles impacts immunitaires, inflammatoires et neurologiques

  • Les moisissures, un danger pour la santéLes moisissures, un danger pour la santé
Article 100% numérique

L'exposition chronique aux moisissures peut poser de nombreux problèmes allergiques et respiratoires aujourd'hui largement reconnus (nez qui coule, éternuements, larmes)… Mais des chercheurs alertent sur d'autres maux peu explorés d'ordre immunitaire, inflammatoire et même neurologique.

Notice (8): Only variables should be passed by reference [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article_contenu.ctp, line 9]

Les liens entre une exposition chronique aux moisissures dans les bâtiments et des maladies respiratoires sont aujourd'hui bien établis, et même reconnus par l’OMS, même s'ils sont souvent trop méconnus pour que le lien entre maux et environnement immédiat toxique se fasse spontanément. Mais il existe d'autres symptômes encore moins connus. Or on estime aujourd'hui qu’entre 10 à 50 % des bâtiments en Europe, Amérique du Nord, Australie, Inde et Japon présentent des problèmes significatifs liés à des moisissures toxiques (source OMS). À ce constat structurel s’ajoutent évidemment les conséquences ponctuelles d'intempéries et d'inondations courantes sur les bâtiments. Dans ce contexte, il est intéressant de faire un panorama des conséquences possibles et moins connues des moisissures toxiques sur la santé, pour permettre à tout un chacun de les identifier, le cas échéant.

Inflammation chronique et atteintes neuronales : les mycotoxines soupçonnées

Une exposition chronique peut donner une réponse inflammatoire chronique, neurologique et immunitaire déclenchée par les mycotoxines produites par les moisissures. Le médecin américain Ritchie Shoemaker, suite à ses propres problèmes de santé, a fait des recherches extensives en la matière et a inventé le terme “Chronic Inflammatory Response Syndrome” (ou CIRS).

Les impacts neuronaux sont difficiles à évaluer avec clarté mais des recherches, encore dispersées, existent. Une exposition chronique de plus de deux ans a, par exemple, été associée à une détérioration cognitive chez les enfants (1). Certaines autres études (2) indiquent que certains cas de maladies d'Alzheimer (celle du type 3, selon la catégorisation proposée par le Dr Dale Bredesen), pourraient être liés à une exposition aux moisissures toxiques ou plutôt aux métabolites toxiques – les mycotoxines – produites par ces champignons. Les résultats des recherches du Dr Ritchie Shoemaker suggèrent que les patients présentant des symptômes compatibles avec la maladie d’Alzheimer de type 3 devraient être évalués pour le CIRS.

D'autres hypothèses circulent concernant certaines scléroses en plaques (3), dont les causes sont notoirement obscures à ce jour. En cause : le relâchage de toxines attaquant les astrocytes et oligodendrocytes, accélérant la dégradation de la myéline et les symptômes de la SEP.

Moisissures dans les murs : portrait-robot d'un poison

Certaines moisissures présentes dans les bâtiments endommagés par un dégât des eaux commencent à produire et libérer des métabolites chimiques secondaires qu’on appelle des mycotoxines. Ces mycotoxines sont facilement inhalées ou absorbées par la peau ou le tube digestif. Les mycotoxines sont des poisons environnementaux au même titre que des substances plus connues telles que le plomb, le mercure, l’amiante et le tabac.

Cet article est réservé à nos abonnés. Vous êtes abonnés ? Connectez-vous

Pourquoi cet article est réservé aux abonnés ?

Depuis maintenant près de 30 ans, Alternative Santé promeut les bienfaits des médecines douces ou des approches complémentaires. Alors qu'elle sont attaquées de toute part avec la plus grande virulence, notre missions est plus que jamais essentielle pour défendre une autre vision de la santé.
C'est pourquoi nous avons besoin de vous pour nous soutenir dans nos actions d'information. En effet, si nous souhaitons garder notre indépendance éditoriale, seul votre soutien financier peut nous permettre de continuer notre mission :

  • celle de dénoncer les scandales et dérives inquiétantes dans le monde de la santé, de mettre en lumière les effets indésirables
  • celle de faire connaitre les solutions préventives et les remèdes naturels efficaces au plus grand nombre
  • celle de défendre le droit des malades, des usagers de santé et des médecins à choisir librement les meilleurs remèdes.

Comme vous le savez certainement, nous ne mettons aucune publicité dans notre journal et restons libres de toute pression. Nous souhaitons garder toute notre indépendance, mais cette liberté a un coût.

La meilleure façon de nous aider et de soutenir une presse indépendante est donc de vous abonner à notre journal !

Je m'abonne

Références bibliographiques

(1) « Cognitive function of 6-year old children exposed to mold-contaminated homes in early postnatal period. Prospective birth cohort study in Poland”,Physiol Behav, 2011

(2) "Inhalational Alzheimer's disease: an unrecognized - and treatable - epidemic". Aging, 2016

(3) "Fungal toxins and multiple sclerosis: A compelling connection". Brain Res Bull. 2010
(4) “ The mitochondrial protein Bak is pivotal for gliotoxin-induced apoptosis and a critical hos factor of Aspergillus fumigatus virulence in mice”. 2006.
(5) “Gliotoxin penetrates and impairs the integrity of the human blood-brain barrier in vitro”, Mycotoxin Research, 2018
Autres références :
"Is Mold Toxicity Really a Problem for Our Patients? Part I-Respiratory Conditions" and part II "Nonrespiratory Conditions". Integrative medicine (Encinitas, Calif.) et Part II, 2016
"Immune response among patients exposed to molds". International journal of molecular sciences, 2009.
"Effects of Mycotoxins on Neuropsychiatric Symptoms and Immune Processes". Clinical Therapeutics. 2018
"Impact of mold on mast cell-cytokine immune response". J Biol Regul Homeost Agents. 2018
"Deficient Glutathione in the Pathophysiology of Mycotoxin-Related Illness", Toxins, 2014
"Lipoic Acid as a Potential First Agent for Protection from Mycotoxins and Treatment of Mycotoxicosis", Archives of Environmental Health An International Journal, 2003.
"Protective Efficacy of Alpha-lipoic Acid against AflatoxinB1-induced Oxidative Damage in the Liver", 2014
"Dampness and Mould - WHO/Europe - World Health Organisation" .

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé


Où acheter ?

Déshumidificateurs par Nature et Découvertes

Où acheter ?

Déshumidificateurs par Nature et Découvertes