Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Troubles urinaires : le palmier de Floride efficace pour les femmes ?

Article 100% numérique
  •  Troubles urinaires : le palmier de Floride efficace pour les femmes ?

Une partie du public masculin est sensibilisée aux compléments destinés à soulager les symptômes d’inconfort urinaire. Mais les femmes ne se voient quasiment jamais proposer ce type de compléments, comme le palmier de Floride dont une étude récente suggère pourtant la pertinence chez la gent féminine aussi.

 

Troubles de la miction, les femmes en première ligne.

Les dérèglements de la miction (liés ou non à l’âge), tels que la vessie hyperactive , l’augmentation de la fréquence urinaire, la nycturie ou la miction impérieuse, restent un sujet délicat, souvent gênant à exposer, y compris parfois à son médecin. On estime que près de la moitié des hommes qui en souffrent ne consultent pas spécifiquement pour ce problème.

Les femmes y sont plus enclines, peut-être du fait du suivi gynécologique qui débute tôt dans leur vie de jeune adulte, mais une fraction d’entre elles rechigne également à en faire mention. Ce sont pourtant bien les femmes qui sont le plus touchées par les différentes formes de problèmes urinaires : plus de 10 % d’entre elles dans la tranche des 20 à 30 ans, et près de 25 % entre 60 et 70 ans. Les hommes ne sont généralement concernés qu’à partir de 55 ans.

Une supplémentation à l’usage quasi exclusif des messieurs

L’extrait de palmier de Floride (Serenoa repens) est le complément alimentaire le plus consommé par les hommes présentant une hyperplasie bénigne de la prostate, premier facteur de troubles urinaires chez l’homme . Sa prise orale est souvent conseillée pour atténuer les symptômes courants que sont la fréquence plus élevée du besoin d’uriner, son caractère impérieux ou la difficulté à bien vidanger sa vessie, mais les résultats des essais cliniques sur le sujet se sont souvent avérés décevants (1) (2). Le palmier de Floride n’est en revanche que très exceptionnellement proposé aux femmes, ou sollicité par elles, lorsqu’elles présentent des indispositions urinaires. Probablement du fait qu’on associe spontanément cette plante aux problèmes de prostate. Lorsqu’il y a consultation, les dérèglements urinaires féminins sont plus volontiers traités par la rééducation périnéo-sphinctérienne (muscles du périnée et de la vessie) et la médication (application locale d’œstrogènes ou d’anticholinergiques).

Un besoin d’uriner moins fréquent pour les femmes après complémentation.

Une nouvelle étude japonaise (3) suggère pourtant que l’extrait de fruit du palmier de Floride pourrait s’avérer bénéfique pour les femmes souffrant de pollakiurie (envie fréquente d’uriner la journée) ou de nycturie (envie fréquente la nuit). Une supplémentation de 12 semaines avec 320 mg d’extrait de palmier de Floride (contre placebo) a été proposée à 72 participantes de plus de 50 ans souffrant de troubles des voies urinaires inférieures. Parmi les différents critères investigués, ce sont essentiellement les fréquences mictionnelles diurne et nocturne qui se sont améliorées de façon modestes pour le groupe ayant consommé l’extrait de fruit de palmier de Floride, en comparaison avec le groupe témoin. Les autres critères (vidange incomplète de la vessie, incontinence de stress…) n’ont pas été impactés de manière significative. Les auteurs relèvent que personne n’a rencontré d’effets indésirables, ni pendant ni après l’étude.

Les bienfaits de cette plante sont attribués à sa combinaison d’acides gras et de phytostérols.

Sources :

(1) « Serenoa repens for the treatment of lower urinary tract symptoms due to benign prostatic enlargement: A systematic review and meta-analysis », Investigative and Clinical Urology, 2021. DOI: 10.4111/icu.20210254

(2) « Efficacy and tolerability of the hexanic extract of Serenoa repens compared to tamsulosin in moderate-severe LUTS-BPH patients », Scientific Reports, 2021.

https://www.nature.com/articles/s41598-021-98586-5

(3) « Beneficial Effects of Saw Palmetto Fruit Extract on Urinary Symptoms in Japanese Female Subjects by a Multicenter, Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Study », Nutrients, mars 2022. – doi : 10.3390/nu14061190

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous