Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Stop ou encore ?

Article paru dans le journal nº 46 Acheter ce numéro
  • Se dirige-t-on vers l'extension de l'obligation vaccinale ?Se dirige-t-on vers l'extension de l'obligation vaccinale ?

On sent dans l’air, depuis quelques jours, un renouveau d’espoir, d’enthousiasme et de goût d’entreprendre. L’élection d’Emmanuel Macron à la présidence n’est sans doute pas étrangère à ce moment d’euphorie. Pour les défenseurs de l’écologie, dont je suis, la nomination de Nicolas Hulot, en tant que Ministre d’État est aussi une occasion de se réjouir (s’il ne démissionne pas dans six mois). Ne boudons donc pas notre plaisir.

En revanche, la nomination d’Agnès Buzyn, au Ministère de la Santé ne témoigne pas d’une volonté d’ouvrir la santé à d’autres perspectives, comme on pouvait éventuellement l’espérer. Administratrice de l’Institut national du cancer et présidente de la Haute Autorité de Santé, Agnès est un bon petit soldat, n’en doutons pas.

Si vous avez pu voir la cérémonie de passation entre Marisol Touraine et Agnès Buzin, vous avez sans doute remarqué la connivence amicale qui liait les deux femmes. Vous avez également entendu, comme moi, Marisol insister lourdement auprès d’Agnès pour dire qu’il fallait absolument qu’elle aille au bout de la proposition de loi visant à étendre en France l’obligation vaccinale à 11 vaccins. Pauvre Marisol qui n’a pu faire passer sa loi criminelle avant les élections. Qu’elle se rassure, elle aussi a été un bon petit soldat pour les labos, et coïncidence, le parti En Marche ne présentera pas de candidat en face d’elle aux législatives.

Agnès Buzyn, malgré les appels du pied lourdingues de Marisol, n’a pas dit sa position sur le sujet de l’extension vaccinale. On peut espérer que, faisant partie d’un gouvernement voué à consolider la construction européenne, elle sera inspirée par l’exemple de nos voisins qui vaccinent beaucoup moins que nous, mais sait-on jamais, il y a beaucoup d’intérêts en jeu.

Peut-être un homme sensé comme Nicolas Hulot, verra-t-il que plusieurs millions de Français sont opposés à cette loi ? On peut l’imaginer, car il doit avoir autour de lui nombre de gens qui connaissent bien le sujet. Abandonner ce projet serait pour lui l’occasion d’imprimer sa marque… À moins que cela ne lui permette de se rendre compte, une nouvelle fois, qu’il s’est fourvoyé.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Vaccins Politique de santé vaccin
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous