Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le vaccin antigrippal en mal d’allégations

Article paru dans le journal nº 47 Acheter ce numéro

C’est un fait maintenant établi, le vaccin antigrippal n’assure une protection que dans moins d’un cas sur deux environ (selon les saisons, les souches, etc.). Il restait toutefois l’espoir qu’il diminue la gravité des symptômes. Or, la validité de cette allégation n’aurait pas fait l’objet d’études poussées. Une équipe française a récemment relevé le défi et ses conclusions sont consternantes : si, effectivement, la vaccination diminue la sévérité des symptômes grippaux, ce n’est pas de façon significative, excepté au niveau des maux de tête. Néanmoins, l’industrie continue de posséder un argument de choc : la vaccination protège des surinfections microbiennes ou en diminue la gravité au point d’éviter un certain nombre de décès prématurés. Et si on vérifiait ?

A. Monnier, I. Daviaud, S. Caini, et coll. dans Vaccine, avril 2017.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous