Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Vaincre l'Helicobacter pylori

Paul Dupont   rédigé le 01 février 2016 à 12h29
Article paru dans le journal nº 32 Acheter ce numéro
  • Helicobacter pyloriHelicobacter pylori
  • Avatar de Christine PERROT Mme Christine P. Référent thématique
Connectez-vous pour devenir référent « Ulcère »

et répondez aux membres du site

La bactérie Helicobacter pylori est un germe provoquant de graves troubles de l’estomac dont il irrite la paroi, favorisant les ulcères gastro-duodénaux, les gastrites et autres reflux œsophagiens.

Image description

Article paru dans le numéro 32, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
{{#else}}
Notice (8): Undefined offset: -1 [CORE/plugins/plugin_as/views/helpers/articles.php, line 22]
{{#if ACCES::estConnecte()}}{{#else}}

On estime que près d’une personne sur deux dans le monde en est porteuse de manière asymptomatique. Son caractère pathogène est lié au fait qu’il est muni d’un flagelle (sorte de filament) qui lui permet de se visser en quelque sorte dans le mucus de la paroi gastrique afin de la coloniser. Il y génère la production de substances d’adhésion qui provoquent une inflammation.

Pour peu que la personne consomme des boissons ou des aliments irritants (alcool, épices, vinaigre…), le germe va proliférer. Si la personne est en plus stressée, la prolifération sera accentuée, car l’état de stress provoque des sécrétions acides et assèche les sécrétions de mucus dont le rôle est de protéger la paroi de l’estomac.

Symptômes

L’Helicobacter se signale par des aigreurs, voire des douleurs stomacales et des reflux, parfois accompagnés de toux. À la longue, il provoque une gastrite qui crée une gêne permanente dans le creux de l’estomac. Parallèlement, il entraîne une carence en vitamine B12, en vitamine C et en fer, car il diminue l’acidité gastrique.

Le diagnostic peut se faire de deux manières. D’abord, en utilisant un test (helikit) vendu en pharmacie et déchiffré au laboratoire d’analyses médicales. Un résultat positif révélera la présence du germe ainsi que sa quantité (attention, ce test peut être faussé par la prise d’antiacides qu’il faut stopper au moins un mois avant). Seconde manière de détecter la bactérie : faire une sérologie, qui confirmera qu’on est ou que l’on a été porteur du germe. Dans les cas les plus sévères, quand les symptômes sont persistants, il sera nécessaire de faire une gastroscopie pour vérifier l’importance des lésions et dépister un éventuel ulcère.

Traitement

Le traitement de l’Helicobacter pylori peut nécessiter la prise d’antibiotiques, mais cela ne suffira pas forcément à éradiquer le germe. Dans tous les cas, il est possible d’envisager un traitement par des soins naturels qu’il convient d’accompagner d’un régime alimentaire adéquat, dont nous vous proposons ici les grandes lignes.

Il vous faudra également combler les carences en fer (bisglycinate) et en vitamine C (Cequre).

Alimentation

Parmi les ingrédients alimentaires les plus prometteurs, il y a les sulforaphanes (brocoli, radis noir…), qui ont une action préventive sur le cancer. Des études ont montré que ce sont de puissants bactéricides, y compris contre les formes d’Helicobacter résistantes aux antibiotiques. Vous pouvez faire un régime alimentaire riche en brocolis ou radis noir, ou bien une cure de brocolis sous forme de complément (il faut qu'il soit titré à 2% de sulforaphanes - voir ici)

Vous pouvez compléter par la prise d’Œmine K, 1 gélule aux deux repas. Ce complément à base de vitamines K1 et K2 (menaQ7) contient aussi du brocoli. Il agit en bloquant l’uréase, l’enzyme dont se sert l’Helicobacter pour fabriquer l’ammoniaque qui bloque l’acidité gastrique et irrite l’estomac. D’autres publications font état de l’intérêt du laurier, dont on peut ajouter une feuille dans les plats cuisinés.

Homéopathie

En homéopathie, il est possible de prendre les granules suivants pour accompagner les autres soins : Estomac 4 CH, 5 granules à jeun, et Nux Vomica 4 CH, 5 granules avant les deux repas.

Menthe et myrte

Diverses huiles essentielles peuvent se révéler utiles, mais elles doivent être prises sous le contrôle d’un professionnel de santé. Citons par exemple la menthe sylvestre (ou menthe des champs) dont on peut prendre 1 goutte après le repas. L’huile essentielle de myrte peut être associée à celle de menthe pendant vingt jours.


{{#endif}} Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes