Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Témoignages : lévothyrox nouvelle formule

Article paru dans le journal nº 49 Acheter ce numéro
  • Une manifestante compare les deux boites de Levothyrox, quasi identiquesUne manifestante compare les deux boites de Levothyrox, quasi identiques

Nous avons rassemblé ci-dessous des témoignages que nous avons recueilli auprès de personnes ayant utilisé le Levothyrox "nouvelle formule" mis sur le marché en mars 2017. Les effets indésirables de ce médicament, mis sur le marché de manière imprudente, sont légion.

"J'ai une hypothyroidie simple, sans opération, depuis 1998. Le lévothyrox a dû être trafiqué au niveau de la molécule, car je ressens des troubles de la tête (difficile de conduire), des yeux, après avoir eu également des troubles intestinaux. Mon taux de TSH, qui était stable depuis 2002 (entre 1.5 et 2.5) est brutalementpassé à plus de 8,90 en l'espace de 4 mois ! Ma fille, qui est atteinte de maladie d'Hashimoto, a ressenti les mêmes symptômes, avec des douleurs en plusC'est infernal de constater que médecins et pharmaciens se moquent de nous lorsqu'on évoque ces nouveaux symptômes. Comment se sortir de cette spirale et trouver des médecins compétents,capables de prescrire autre chose que le lévothyrox, puisqu'ils semblent incapables de le fabriquer convenablement?."

J.R

"Je suis victime de Tchernobyl et du Levothrox. J'ai eu un cancer de la thyroïde il y a 24 ans, et suis depuis Levothyrox depuis, sans problème majeur. Je n'ai eu à ajuster mes dosages de médicament que deux fois en 24 ans. Mais, il y a deux mois, j'ai commencé à ressentir une grande fatigue, des insomnies... mais je n'ai pas fait le lien tout de suite, et pour cause : la pharmacienne m'avait seulement dit 'la boite a changé'... C'est ma belle-fille, qui avait lu un article sur le sujet, qui m'a mis la puce à l'oreille."

Caroline.

"A partir d'avril j'ai eu des vertiges, des insomnies, je ne dormais plus, je perdais mes cheveux, j'avais mal au dos, j'étais triste, très émotive...inimaginable ! Un matin mon mari me dit 'tu sais il se passe quelquechose tu devrais te renseigner...'. C'était les vacances alors je n'ai pu que contacter mon endocrinologue que fin août. Ce qui m'inquiète c'est que je ne sais pas si je vais réussir à stabliser tout ça. Je n'ai plus de thyroïde, je ne peux pas arrêter !".

Sylvie.

"J'avais tellement d'effets secondaires qu'après un mois je n'ai pas eu le courage de continuer, et j'ai dû basculer sur des gouttes de L thyroxine, normalement réservées à l'usage pédiatrique. Mais les pharmaciens ont pour consigne de ne pas les délivrer à des adultes, même sur prescription. De peur d'épuiser les stocks de gouttes, qui ne seraient plus disponibles pour les enfants. Je comprends, mais nous on fait quoi ? Nous voulons que les deux formules, nouvelles et anciennes, soient disponibles !".

Marie-laure.

"Je suis médecin à la retraite, donc bien informée. Mais je n'ai pas du tout fait le lien entre mes symptômes, très handicapants, et la prise de la nouvelle formule. Et même mon bilan, fait à la mi-août, paraissait normal. La seule chose qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est que mon cholestérol s'est effondrée d'un tiers. Les médecins généralistes ne pensent pas à faire le lien entre thyroïde et cholestérol, mais lorsque les paramètres hormonaux paraissent stables, c'est un signal d'alerte auquel il faudrait penser".

Christine

"J'ai commencé le nouveau Levothyrox en avril. Je suis en hypothyroïdie depuis mes trois ans et médiquée depuis. J'ai commencé le Levothrox dans les années 1980. Depuis j'étais stable...jusqu'en avril. J'avais juste adapté un peu les dosages pendant ma grossesse. Et à partir de mai-juin : perte de mémoire, fatigue intense, perte de cheveux, tremblements, vertiges. J'ai découvert le problème de la nouvelle formule avec MinuteNews et c'est là que j'ai fait le lien. Quand j'ai appelé la ligne d'information, j'avais plein de questions, notamment sur les études qui avaient été faites avant le lancement de la nouvelle formule. Ils n'avaient aucune réponse sur les études, et se contentaient de me dire de consulter mon endocrinologue. Ils disent que c'était pour améliorer la stabilité de la formule, mais moi je n'ai jamais eu aucun problème avant, même en utilisant des boîtes de plus de dix mois. J'ai fait une déclaration de pharmacovigilance mais n'ai pas été recontacté depuis""

Florence

"J'ai des cas autour de mois de personnes qui se sont fait traitées contre les effets indésirables du Levothrox, sans savoir que c'était des effets indésirables. Elles ont reçu des traitements lourds ! C'est grave ! Moi on m'a dit à la pharmacie que c'était juste des 'histoires de packaging'... C'est un scandale ! Pourquoi l'état ne nous défend pas ?"

Isabelle.

"ça fait deux ans que je prends du Levothyrox pour une maladie d'Hashimoto, et ça a été compliqué de trouver le bon dosage... fatigue, tachychardie, etc. Mais là depuis mai ça été le ponpon. J'ai passé mes vacances à me reposer et dormir tellement j'étais épuisé. J'ai pris 2 kilos par mois depusi avril, avec de la rétention d'eau, donc 10 kilos en tout ! Il y a deux semaines, je suis parti en voyage en oubliant mes médicaments, ce qui n'est pas très grave dans mon cas. J'ai perdu 4 kilos en une semaine, juste comme ça, en ne changeant rien à mes habitudes. Là il faudrait que je recommence à le prendre mais franchement ça ne m'inspire pas du tout".

Adèle.

"J'ai subi une ablation de la thyroide en 2004. Jusqu'à ces derniers mois, aucun problème.Mais depuis début avril : des migraines, des diarrhées, des insomnies, des pertes d'équilibre,  des nausées, la vue trouble, des transpirations excessives...Mon médecin français m'a dit que c'était le stress,  après m'avoir fait faire une batterie d'examens. Au mois d'août,  en vacances en Espagne, lors d'une consultation, car j'étais de plus en plus mal, le médecin espagnol m'a demandé mes ordonnances que je fais toujours suivre avec ma carte européenne. Il a de suite trouvé le problème et m'a prescrit de l'Eutirox (un équivalent du Levothyrox prescrit en talie et Espagne, NDLR).  Depuis 3 semaines, tout est parfait.Vous devez savoir que seul le gouvernement français a demandé au laboratoire Merck de changer le lactose par de l'acide nitrique et du mannitol. C'est cela qui rend les patients de plus en plus malades. Pour ma part, j'ai signé les 2 pétitions et je porte plainte avec dommages et intérêt contre la ministre de la Santé pour atteinte délibérée à la personne".

Régine.

 

 

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Thyroïde hypothyroidie levothyrox
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes