Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La spasmophilie, une conséquence du stress

Article paru dans le journal nº 26 Acheter ce numéro

Concept insaisissable pour la médecine générale, la spasmo-
philie englobe tellement de symptômes variés et non spécifiques que les patients atteints ont bien du mal à faire reconnaître son identité. En pratique, l’ensemble de symptômes associant des malaises, des symptômes musculaires avec fourmillements, une fatigue matinale, une anxiété diffuse, des douleurs parfois intenses, disproportionnées, des crampes… devrait orienter le diagnostic vers cette maladie.

Une des choses importantes à savoir sur la spasmophilie est qu'il s'agit d'une affection liée à un surmenage, une tension psychologique prolongée et des stress répétitifs. Il ne saurait donc y avoir de guérison durable si l'on ne s'attaque pas à cette cause fondamentale.

Outre les syptômes physiques, la spasmophilie touche en effet principalement des personnes dont le psychisme se caractérise par :

  • une hypersensibilité,
  • de la précipitation anxieuse,
  • des variations rapides de l’humeur, pleurs faciles,
  • une tendance marquée à l'introversion et la rumination des soucis.

Mais, parallèlement à une prise en charge psychologique, les malades doivent savoir qu'il existe tout de même des remèdes qui permettront, souvent, de réduire les symptômes les plus handicapants.

En urgence, le sac plastique

En cas de crise, respirez tranquillement dans un sac plastique, cela fera monter le taux de gaz carbonique dans votre sang et la crise devrait passer en 2 à 3 minutes.

En traitement de fond

Avoir une alimentation équilibrée, et prendre garde au mode et au temps de cuisson afin  de préserver les qualités vitaminiques des aliments. Bannissez également la consommation massive de sucre et de laitages qui décalcifie l’organisme.

Oligothérapie

  • Le Magnésium qui est souvent bas chez les personnes stressées et spasmophiles. Attention choisir dumagnesium en soultion colloidale ou sous forme de sel (malate de magnesium par exemple).
  • Le Manganèse-cobalt pour le terrain dysneurotonique.
  • Le Phosphore pour les contractures musculaires.
  • Le Cuivre modifie le terrain infectieux et inflammatoire : prendre 1 ampoule par jour pendant plusieurs semaines.
  • Le Lithium : 2 à 3 ampoules par jour, atténue les angoisses.
  • Le potassium : Il intervient en particulier dans la polarisation de la membrane cellulaire dans le cadre de l’activité neuro-musculaire, de l’automatisme cardiaque et de nombreuses réactions enzymatiques. L’ion sodium Na est antagoniste de l’ion potassium K — et c’est le rapport Na/K qui crée l’équilibre neurologique. En résumé, l’ion sodium Na (du sel de cuisine) a une fonction d’irritabilité électrique au niveau cellulaire alors que l’ion potassium K a une fonction de dépolarisation, donc désexcitation neuro-musculaire. Il est intéressant de citer qu’il est signalé dans plusieurs ouvrages médicaux que les laitages diminuent l’absorption du potassium. L’on comprend mieux, avec la consommation effrénée actuelle des produits laitiers, pourquoi tant de phénomènes de spasmophilie.

Acupuncture

Son action neurosédative et rééquilibrante la rend non seulement utile mais bien souvent indispensable en cas de spasmophilie.

Le traitement d’attaque comporte des séances hebdomadaires ou bi-hebdomadaires (périodes de grand stress) suivi d’un traitement d’entretien au rythme d’une séance par mois pendant quelques mois.

Homéopathie

Le grand remède est Ignatia que l’on prescrit en présence de ces différents symptômes :

  • hypersensibilité nerveuse, avec manifestations erratiques,
  • soupirs et bâillements involontaires, sensation d’étouffement,
  • toux sèche, et hoquet,
  • tachycardie émotive,

Prendre six jours sur sept, 5 granules d’Ignatia matin et soir en 7 CH, et le soir du septième jour, 1 dose de 15 CH.

Votre médecin homéopathe vous prescrira les autres remèdes homéopathiques selon votre terrain et vos symptômes.
L’interrogatoire précisera les différentes somatisations : syndromes prémenstruels, troubles digestifs divers, oppression, palpitations, faux angors, troubles des phanères (poils, ongles, cheveux). Des troubles qui souvent ont fait l’objet de nombreux examens paracliniques et biologiques qui n’ont rien donné.

Phyto-aromathérapie

La phyto-aromathérapie trouve ici  une  application de choix :

Les plantes sédatives et antispasmodiques

  • le Millepertuis (anti-spasmodique, sédatif, antalgique, hypnotique),
  • le Griffonia (anxiété, insomnie, boulimie, migraine)

Prendre 4 à 6 gélules de chaque par jour

Seront indiqués également selon les syptômes de la spasmophilie qui se manifestent le plus bruyamment :

  • la Valériane : chez le sujet spasmé cherchant le contrôle intellectuel en toutes situations,
  • l’Aubépine : un régulateur du rythme cardiaque,
  • la Mélisse : antispasmodique digestif,
  • l’Angélique : action tranquillisante et spasmolytique.
  • le Tilleul, les fleurs d’Oranger, la Passiflore ou l'Eschscholtzia afin d’améliorer le sommeil.

Vous pouvez absorber ces plantes sous forme de teinture-mère    (deux  fois 40 gouttes) ou en élixir de plantes en cure d’un mois (flacon de 200 ml) : 6 ml dans un litre d’eau par jour.

Les plantes reminéralisantes

  • Abies pectinata (Sapin pectiné) en teinture-mère (2 x 40 gouttes).
  • la Prêle, l’Ortie dioïque, la Luzerne.
  • Quercus pedonculata (Chêne) en bourgeon macérat    glycériné 1D (2 x 40 gouttes).

Les plantes tonifiantes

  • l’Eleutérocoque,
  • le Kola,
  • le Lapacho.
  • le Ginseng rouge,
  • le Cynorrhodon.

Les huiles essentielles

  • H.E. de Coriandre doux,
  • Épinette noire,
  • Menthe citronnée et poivrée,
  • Thymus,
  • Ylang-Ylang.

Yoga

Le Yoga est réputé pour son efficacité dans ce type de pathologie.

Pratiquez :

  • des respirations abdominales profondes en insistant sur l’expiration,
  • les postures du chien, du chat, du demi-pont,
  • des cycles de Kapalabathi. Effets : étirement des muscles trapèzes, ouverture de la cage thoracique, tonification des muscles du dos.

Où acheter :

La Vie Naturelle: Magnésium, Millepertuis, Griffonia

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous