Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Des hommes et femmes politiques en piètre santé mentale

Article paru dans le journal nº 72 Acheter ce numéro
  • Parlement anglaisParlement anglais

La mauvaise santé mentale des dirigeants politiques devrait nous interpeller. En effet, l’Histoire a montré, au cours du siècle dernier, qu’elle exposait les populations à un risque accru de troubles socio-économiques, comme des guerres dévastatrices.

Si nos politiques de santé mentale donnent lieu à beaucoup de publications, on ne peut pas en dire autant de la santé mentale de nos politiques, exception faite de quelques "cas d'école" ou figures emblématiques scrutées à la loupe. Ainsi l'analyse de psychiatres a-telle été parfois convoquée pour tenter de comprendre les actions du président russe Vladimir Putin (supposé touché par le syndrome d'Asperger, une forme d'autisme, d'après un rapport du Pentagone de 2008) ou du président américain Donald Trump (supposé atteint de trouble de la personnalité narcissique, d'après un livre signé par 27 psychiatres, The Dangerous Case of Donald Trump).

Mis à part ça, l'équilibre psychologique de nos représentants - des types de personalité aspirant à ces postes aux conséquences de l'exercice du pouvoir sur leur santé mental - est rarement abordé.  Pour la première fois, une étude par questionnaire a été menée sur la santé mentale d'un quart des 650 membres de la Chambre des communes du Royaume-Uni. Les conclusions de cette enquête de faible ampleur ne sont pas rassurantes, car il apparaît que le taux de troubles mentaux y était deux fois plus élevé que dans la population générale.

Toutefois, et malgré l'usage dans cette étude d'un questionnaire assez standard pour détecter les signes d'instabilité mentale (General Health Questionnaire), sans doute convient-il de rester prudent face à la tendance contemporaine à tout pathologiser par la multiplication de critères diagnostics parfois douteux.

Lire aussi Dépression : et si c’était la thyroïde ?

 

Source

D. Poulter, N. Votruba, I. Bakolis, dans BMJ Open, août 2019.

The Dangerous Case of Donald Trump, Bandy Lee, St Martin's Press, 2017. Voir aussi

"Un rapport du Pentagone conclut que Vladimir Poutine serait atteint du syndrome d’Asperger", Quotidien du médecin, 2015.


 

 

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous