Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Tous cobayes
sans même
le savoir

Article paru dans le journal nº 9 Acheter ce numéro

Je reçois presque chaque jour des messages me demandant de me mobiliser pour mettre fin à l'expérimentation animale. Généralement, on y voit des images atroces de singes décervelés, de chats rasés couverts d'électrodes, de souris tuméfiées... Comme vous, je ne comprends pas comment on peut en arriver là.


On s'insurge, on pétitionne... très bien... Mais on oublie aussi que l'expérimentation humaine existe - même si elle est moins cruelle - et qu'elle fait elle aussi de nombreux dégâts. Je ne parle pas des expérimentations du type de celles que les nazis menaient dans les camps. Je ne parle pas non plus des expérimentations que l'on pratique illégalement dans certains pays sous-développés en exploitant la misère humaine. Non, je parle des expérimentations ordinaires, celles que l'on mène sur des gens comme vous et moi, dans des hôpitaux ou dans les cabinets des praticiens. Ça se passe là, à côté de chez nous, à deux pas...

Partout dans le monde, on explique à certains malades qu'ils vont avoir la chance de bénéficier d'un tout nouveau traitement (souvent qualifié de révolutionnaire par le praticien qui le propose). En général il s'agit de patients traités pour des maladies lourdes (cancer, sida...) ou des maladies psychiques, mais pas toujours... Il y a en effet des centaines d'études qui sont menées pour tester de nouvelles molécules, de nouvelles galéniques, de nouvelles posologies, et ce, dans tous les domaines de la santé... Et c'est à nous, malades, qu'on demande de jouer les cobayes pour les tester. Quand je dis qu'on nous le demande... je devrais plutôt dire qu'on nous l'impose.

Inutile de préciser que les dits "traitement révolutionnaires" sont souvent à l'origine d'effets secondaires graves ou bien sont totalement inefficaces. Et tant pis pour les malades que l'on rapatriera, parfois en urgence, sur les protocoles qui existent déjà. Il faut bien que la recherche avance, nous explique-t-on, et, sans ces expérimentations, un médicament ne peut obtenir d'Autorisation de mise sur le marché... On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, c'est vrai. Mais quand les oeufs, c'est nous, on perd l'envie de manger de l'omelette...

 

Pour aller plus loin, on voit bien que l'expérimentation humaine (qui peut aller jusqu'au sacrifice humain) fait partie des constantes de nos civilisations modernes. Aujourd'hui encore, on réalise des tests gigantesques avec le consentement (peu éclairé) de tous, au nom du progrès. Comment appeler autrement les vaccinations massives menées en Afrique ? Comment qualifier différemment le développement sans contrainte des téléphones portables dont on sait pourtant qu'ils peuvent engendrer de graves troubles ? Une expérimentation menée sur 6 milliards d'êtres humains sans la moindre protestation, joli coup.

 

Revenons aux traitements naturels : on nous explique qu'ils n'ont pas fait l'objet d'expérimentations scientifiques et qu'ils ne peuvent donc être validés. Cela vaut par exemple pour les vieux remèdes à base de plantes dont on peut supposer pourtant que, si ils ont perduré dans la mémoire collective depuis si longtemps, c'est que les expérimentations empiriques menées au cours des siècles ont donné de bons résultats. Ils n'ont sans doute pas fait assez de victimes pour que cela soit crédible...

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Problèmes de peau alternatif bien-être
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous