Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

En finir avec le gras du ventre, c’est possible ?

Article paru dans le journal nº 92 Acheter ce numéro
  • Un extrait de polyphénols d'agrumes avec un effet avéré sur les adipocytesUn extrait de polyphénols d'agrumes avec un effet avéré sur les adipocytes

Un laboratoire, qui n’a pas peur de faire appel à des structures indépendantes pour mener des études aussi bien scientifiques que cliniques pour avérer l’efficacité de ses compléments alimentaires, attire bien évidemment le regard. C’est le cas ici. Depuis vingt-cinq ans, les laboratoires charentais-maritimes Lescuyer, basés à La Rochelle, n’hésitent pas à collaborer avec des labos indépendants ou des instituts de recherche publics comme l’Inserm, les universités, l’Inra ou encore le CNRS.

Dès les débuts de sa création, Lescuyer a opté pour la micronutrition comme axe de développement de leur gamme de traitement. Leur idée a été de travailler sur des compléments apportant vitamines, oligo-éléments et minéraux, que le corps ne sait pas fabriquer de lui-même ou en trop petites quantités, et pallier des déficits nutritionnels. Si chacun sait que des carences chroniques altèrent le métabolisme et son fonctionnement, on sait moins que la micronutrition a pour rôle de relancer le métabolisme, d’être le point d’appui d’un levier rétablissant l’équilibre métabolique. Pour rappel, les piliers de la micronutrition sont donc les micronutriments déjà cités (auxquels on peut ajouter les acides aminés essentiels, et les antioxydants), les probiotiques et les fibres qui prennent soin de notre microbiote, les actifs permettant d’atteindre et maintenir l’équilibre acido-basique. L’équilibre du « potentiel hydrogène » (le pH) est nécessaire pour assurer les échanges d’informations entre nos cellules. Dernier pilier, les acides gras poly-insaturés comme les oméga-3.

Les laboratoires Lescuyer se sont illustrés avec le Limicol. Lancé en 2008, c’est en 2013 que son efficacité pour lutter naturellement contre le cholestérol a été prouvée par quatre études cliniques. Artichaut, vitamine E, extrait de pin maritime des Landes participent d’une composition que l’agence européenne des aliments, l’Efsa, a approuvée au point de donner un avis positif pour une allégation santé.

Il y a peu (2019), les laboratoires ont présenté un complément alimentaire dédié à la dégradation des graisses (en visant les graisses abdominales), et un contrôle de la glycémie. Leur produit, Lipocible MGA, contient un complexe breveté riche en polyphénols d'agrumes (naringine et hespéridine d'orange, orange sanguine et pamplemousse), le Sinetrol, auquel est associé du guarana, des extraits de figue, du zinc, du curcuma (pour éviter l’accumulation de graisse au niveau hépatique) potentialisé par le poivre noir, vitamine D3, chrome (pour le contrôle de la glycémie)… La liste des composants et des actions synergétiques est riche. Assez pour lutter contre la masse grasse abdominale ? Il faut compter sur trois mois de traitement pour constater les effets sur la lipolyse et les adipocytes. Et le jeu en vaut la chandelle car au-delà de l’esthétisme, les graisses abdominales peuvent causer des troubles cardiovasculaires et des maladies métaboliques comme le diabète ou des cancers.

Lire aussi Vos graisses brunes contre vos graisses blanches

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Cholestérol curcuma polyphénols graisse abdominale

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous