Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

En avant la musique à l'hôpital avec Music Care

Article paru dans le journal nº 71 Acheter ce numéro
  • La musique agit sur les canaux cognitifs, sensoriels, affectifs et comportementaux.La musique agit sur les canaux cognitifs, sensoriels, affectifs et comportementaux.

Lorsque des solutions thérapeutiques innovantes empruntent des voies aussi agréables que l’application numérique Music Care, on ne peut qu’applaudir ! Près de 300 hôpitaux et un nombre croissant d’Ehpad utilisent cette application. Elle permet d’améliorer la qualité de vie et le mieux-être des patients.

S’installer confortablement avec un casque sur les oreilles et se laisser porter, les yeux fermés… La musique illumine notre cerveau, le transcende et nous fait du bien. Stéphane Guétin, musicien, musicothérapeute et docteur en psychologie clinique connaît, depuis longtemps, les bienfaits de la musique, mais son coup de génie fut d’imaginer l’application Music Care.

Alors qu’il réalisait un stage, en 1999, en milieu hospitalier dans un service de rééducation fonctionnelle, il s’étonne de l’absence patente d’études sur l’impact de la musique sur la douleur. En collaboration avec le doyen honoraire de la faculté de médecine de Montpellier, le professeur en neurologie Jacques Touchon – lui-même très sensible à une prise en charge globale des patients –, il développe des solutions en musicothérapie qui répondent aux recommandations scientifiques internationales. Il fonde, en 2008, la société de recherche et développement Music Care. Les nombreuses recherches cliniques menées sur les bienfaits de cette application sur la santé sont unanimes ! Ainsi, les musiques proposées, une cinquantaine de morceaux, sont efficaces sur la réduction de la douleur aiguë et chronique, sur la consommation de médicaments (notamment antidouleur, anxiolytiques et antidépresseurs), sur la diminution des troubles du sommeil, de l’anxiété et de la dépression et sur le comportement des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. Des études encourageantes ciblent également son impact positif sur le stress et le burn-out des soignants en milieu ­hospitalier. Les résultats des recherches en cours en ­psychiatrie et auprès de personnes atteintes de troubles autistiques sont vivement attendus.

Une technique fondée sur l’hypnoanalgésie

Nos ancêtres se servaient déjà de la musique de manière instinctive dans un but thérapeutique. Les guérisseurs de la Préhistoire, de l’Égypte antique, les musicothérapeutes grecs faisaient déjà largement appel aux instruments, sons et rythmes pour atténuer les maux du corps et de l’âme. Mais il y a musique et musique… Celle dont nous parlons ici comporte des spécificités et a été conçue dans un but précis. Les séances de vingt minutes sont composées afin de modifier l’état de conscience du sujet. Des suggestions positives musicales remplacent les habituelles suggestions verbales d’une séance de sophrologie. Chaque séance est composée en respectant une séquence en U, technique de relaxation musicale fondée sur les principes de l’hypnoanalgésie. La première barre du U représente l’état de conscience du patient accompagné par un rythme assez rapide, la cuvette du U correspond à la modification de l’état de conscience, à la plongée délicieuse dans un état de détente, de relaxation, déclenchée par les variations du rythme musical, de la mélodie, des fréquences, du volume, de l’harmonie et de la formation orchestrale. La remontée vers la deuxième branche du U stimule doucement le patient, le redynamise, la musique l’accompagne vers davantage de conscience. Les morceaux composés pour les troubles du sommeil écartent la dernière phase afin de prolonger la détente. On parle alors de technique de montage en L. Chaque mélodie est un savant équilibre entre création artistique originale et respect du protocole scientifique propre à Music Care. Des musiciens de talent (Tony Allen, David Bismuth, Vin Gordon, Ahmed Achour…), séduits par cette expérience de santé, rejoignent le Dr Guétin pour enregistrer dans les meilleurs studios afin d’avoir une restitution sonore irréprochable.

Des effets bénéfiques sur le cerveau

Les techniques d’imagerie cérébrale qui ont évolué de manière spectaculaire, permettent de visualiser les mécanismes impliqués à l’écoute d’un morceau de musique. La musique agit sur les canaux cognitifs, sensoriels, affectifs et comportementaux et stimule tout naturellement la production d’endorphines et de dopamine, les fameuses hormones du bonheur ! L’équipe de Music Care planche actuellement sur un programme universitaire d’avant-garde « musique et neuroscience clinique ».

Comment se déroule une séance ?

Un premier entretien explique au patient les objectifs de la séance et détermine ses préférences musicales (jazz, rock, musique du monde, reggae, etc.). Au terme des vingt minutes d’écoute le patient est encouragé à exprimer ses ressentis, à partager ce moment privilégié avec le soignant. Ces séances ont l’avantage de s’adapter aux personnes de langue étrangère ne maîtrisant pas ou peu le français, aux personnes ayant des difficultés de communication et elles répondent au plus juste aux besoins personnalisés des patients. Il est possible de continuer les séances à domicile, avec un code donnant accès à l’application. Les établissements de santé sont les premiers utilisateurs de Music Care. Les soignants suivent une formation également ouverte aux professionnels libéraux (professionnels de santé, des psychothérapies, des thérapies alternatives et psychosociales).

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique musicothérapie musicothérapeute

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous