Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le secret du curcuma est dans le microbiote

Article paru dans le journal nº 68 Acheter ce numéro
  • Le secret du curcuma est dans le microbiote

Des chercheurs de la faculté de pharmacie de Tartous, en Syrie, ont tenté de comprendre pourquoi la curcumine possédait de telles vertus sur la santé malgré sa faible assimilation par l’organisme. Ils ont trouvé la réponse dans la flore intestinale des souris de laboratoire.

Le curcuma agit depuis les intestins…

Il a été observé qu’une absorption, par voie orale, de 100 mg/kg de curcumine (principal composé actif du curcuma) influe sur la richesse et la diversité microbienne des sujets étudiés : d’une part, en augmentant les bonnes bactéries telles que les Bifidobacterium, les lactobacilles et certaines bactéries produisant naturellement du butyrate (acide gras) ; d’autre part, en réduisant les mauvaises bactéries comme les Prevotella, les entérobactéries et les entérocoques.

Les scientifiques en déduisent que la curcumine entraînerait des effets régulateurs directement sur le microbiote intestinal, ce qui expliquerait le paradoxe entre la faible biodisponibilité de la curcumine et ses effets immunostimulants largement rapportés. D’ailleurs, ces résultats ont été confirmés sur des humains par des chercheurs américains.

… Mais aussi en fonction de la composition de sa flore

À l’inverse, il a été démontré que la composition de la flore intestinale avait une profonde influence sur la biotransformation du curcuma. Selon des scientifiques syriens, notre microbiote pourrait ainsi métaboliser la curcumine en  23 molécules (les métabolites) différentes au minimum. Ce qui signifie que chaque individu assimile le curcuma à sa manière en fonction de son terrain.

Les récents débats sur les interprétations de la bonne ou de la mauvaise assimilation du curcuma par l’organisme trouvent donc, dans cette étude, que l’impact de la curcumine sur l’organisme est propre à chacun puisque la métabolisation de cette substance dépend avant tout de notre microbiote.

 

Lire aussi Le curcuma, une simple épice contre Alzheimer

Sources

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous