Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’œil aussi possède sa flore microbienne

Article paru dans le journal nº 75 Acheter ce numéro
  • On commence juste à découvrir l'équilibre bactérien subtil de l'oeil. On commence juste à découvrir l'équilibre bactérien subtil de l'oeil.

Le microbiote intestinal n’est plus un inconnu pour le public et les scientifiques. Mais il existe de nombreuses autres populations de micro-organismes un peu partout dans notre corps : dans les poumons, la bouche, les organes génitaux, sur la peau et… sur les yeux.

Bien que longtemps controversé, le microbiome oculaire est aujourd’hui confirmé par la recherche. S’il varie selon les régions du globe, les ethnies et l’âge, il semble composé par un assortiment « socle » de quatre genres de bactéries ; des staphylocoques, des diphtéroïdes (ou corynéformes), des propioniques et des streptocoques, auxquels il faut ajouter un virus à ADN nu, le TTV (pour Torque Teno Virus en anglais, responsable de maladies intraoculaires).

Parmi cette flore, des études récentes ont identifié certaines bactéries protectrices comme les Corynebacterium mastitidis. Celles-ci stimulent la production par les cellules immunitaires de facteurs antimicrobiens à destination des mauvaises bactéries dans le liquide lacrymal. La recherche s’oriente maintenant vers la mise au point de « cocktails probiotiques » qui pourraient coloniser le globe oculaire et le protéger, avec l’idée de moins recourir aux traitements antibiotiques, dont les méfaits sont finalement les mêmes que ceux observés au niveau intestinal.

Un œil en bonne santé abrite donc un microbiome équilibré, au sein duquel les « bonnes bactéries » gardent sous contrôle les « mauvaises bactéries ». Et comme l’œil est exposé à l’extérieur, il est particulièrement vulnérable à la contamination par des micro-organismes venant de tous horizons : flux aériens des systèmes de chauffage et de climatisation, pollution atmosphérique… et nos mains, porteuses d’innombrables souches. Ces « intrus » peuvent entraîner des pathologies de l’œil comme la sécheresse oculaire et des formes plus ou moins sévères d’uvéites, de kératites et autres conjonctivites, avec quelques fois des complications allant jusqu’à la cécité.

Lire aussi Les médicaments qui perturbent la flore intestinale

Source

« Meet the Eye Microbiome », Scientific American, 2019.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Microbiote oeil microbiote conjonctivite uvéite
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous