Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Paracétamol et prise de risque chez les adolescents

Article paru dans le journal nº 83 Acheter ce numéro

Déjà connu pour sa toxicité hépatique, le paracétamol est accusé d’augmenter l’adoption de comportements à risques. Trois études menées chez des jeunes, sains et soumis soit à un placebo, soit à un gramme de paracétamol viennent de révéler que sous paracétamol, les affects (émotions, sentiments) sont déjà suffisamment émoussés pour que la notion de risque soit significativement réduite et conduise à des comportements inadéquats.

Lire aussi Médicaments psychotropes : la fabrique des tueurs de masse

Lire aussi Le paracétamol fait-il rimer antidouleur avec antisocial ?

Référence

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous