Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Pourquoi y a-t-il tant d'infections nosocomiales ?

Article paru dans le journal nº 3 Acheter ce numéro
  • Pourquoi y a-t-il tant d'infections nosocomiales ?Pourquoi y a-t-il tant d'infections nosocomiales ?

Paradoxalement, jamais on a tant désinfecté les blocs opératoires et jamais il n'y a eu autant de complications infectieuses. On a développé à outrance les équipements jetables, et institué des techniques de désinfections avec des produits les plus modernes, et pourtant rien n'y fait, l'hécatombe persiste, deux fois plus importante que celle des accidents de la route ! Alors où se situe le problème ? On a beaucoup parlé de l'utilisation immodérée des antibiotiques qui a développé des souches bactériennes ultra résistances allant jusqu'à muter leur système digestif pour se nourrir des antibiotiques eux-même. Mais ce problème est loin d'être le seul...

Le mauvais choix des produits désinfectants

Ces produits désinfectants qui ont été homologués répondent à un cahier des charges leur demandant de détruire à très court terme l'ensemble de la population micro-organique ambiante. Mais pas de chance, quelques souches y résistent, et ce sont justement les plus dangereuses qui de plus n'étant plus équilibrées et temporisées par les populations environnantes se retrouvent sans rien devant pour se développer sur un mode accéléré. On retrouve le même phénomène avec les fromages pasteurisés qui peuvent développer une listéria galopante sur les étals.

Retour sur la mémoire rayonnante de l'eau

Pour aborder ce sujet, revenons d'abord sur les travaux exceptionnels de Benvéniste qui, en outre, lui ont valu une excommunication du monde scientifique orthodoxe à la botte de Big Pharma. En effet Benvéniste a eu la malchance de faire des découvertes suicidaires en démontrant, différemment du japonais Masaru Emoto, la mémoire de l'eau. Mais pourquoi donc suicidaire ? Parce que ses expériences ont dûment montré qu'il est possible d'enregistrer facilement dans l'eau la signature électromagnétique de tous les produits et médicaments, et d'en imprégner une eau vierge, qui acquiert ainsi les même propriétés. Pour chacun, avec un simple ordinateur, il devenait alors possible de télécharger n'importe quel remède dans un verre d'eau. Et çà, c'eut été la mort de Big Pharma ! Benvéniste a été cassé et « grillé » professionnellement, puis est mort prématurément anéanti d'être jeté aux orties.

Des empreintes énergétiques toxiques

Revenons-en aux infections nosocomiales. Certaines restent inexplicables par les médecins et les personnels hospitaliers. Les instruments sont jetés ou lavés puis stérilisés mais la bactérie se propage quand même. Or, un de mes grands amis, Stephane Vilanova, patron de la plus grande manufacture de prothèses faciales en France, ayant rencontré Benvéniste dans ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 3, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Infections nosocomiales Infections nosocomiales
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes