Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Permis de tuer

Article paru dans le journal nº 53 Acheter ce numéro

« Ne me ressuscitez pas. » Voilà le message que nombre de médecins américains voient tatoué sur le corps de leurs patients tombés dans le coma. Un phénomène qui gagne du terrain. Est-ce qu’un tatouage peut tenir lieu de dernière volonté et informer la décision du médecin dans une situation extrême mettant en jeu la survie du patient? Peut-il donner au médecin un permis de tuer, à l’encontre de son serment ? Ou le praticien doit-il rester sourd à cette demande, au bénéfice d’un hôpital qui fait payer cher ses soins ? Un nouveau casse-tête qui ne manquera pas, lui aussi, de s’exporter.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Hopital hopital fin de vie
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous