Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

"De tout temps, on a contraint la femme dans son rôle de mère", Dr Bernadette de Gasquet

Article paru dans le journal nº 66 Acheter ce numéro
  • le Dr Bernadette de Gasquet redessine le paysage de la maternité et du training sportif depuis les années 1980.le Dr Bernadette de Gasquet redessine le paysage de la maternité et du training sportif depuis les années 1980.

Médecin, professeur de yoga, Bernadette de Gasquet révolutionne les approches de la grossesse, de la naissance et des suites de couches en les adaptant aux pratiques traditionnelles. Son nouveau livre, intitulé Féminité, maternité, comment les femmes sont manipulées, donne aux futures mères les moyens de se faire confiance.

Alternative santé. Vous affirmez que la responsabilité physique et morale de la venue au monde continue de peser sur les femmes. Pourtant, les codes et les modèles ont explosé à notre époque…

Bernadette de Gasquet. Les différences s’effacent, mais ce sont surtout les femmes qui font davantage de choses comme les hommes, plus que l’inverse. Tant que la grossesse passera par le corps de la femme, celle-ci subira énormément de pressions. L’enjeu de la société, c’est l’enfant à naître. La femme se retrouve au cœur d’influences qui évoluent selon la définition que les époques donnent d’une « bonne mère ».

« Tant que la grossesse passera par le corps de la femme » : comment pourrait-il en être autrement ? N’y a-t-il pas une fatalité à accepter ?

Certes, les hommes et les femmes sont égaux en droit ; mais la grossesse est une spécificité biologique qui confère un certain pouvoir. N’est-ce pas en raison de ce pouvoir qu’on a, de tout temps, contraint la femme dans son rôle de mère ?

Avec ce livre, vous alertez notamment sur les aberrations de l’evidence based medecine, érigée en nouvelle religion face au savoir pratique qui se transmet de femme à femme. Pouvez-vous nous expliquer ?

C’est l’ère de la preuve. Aujourd’hui, les professionnels de santé ne peuvent rien affirmer sans se référer à des études et des statistiques. Je raconte souvent que lorsque j’ai commencé la médecine, j’utilisais cinq médicaments, tous interdits à présent. La femme enceinte se trouve inondée d’informations, mais on lui demande de rester zen parce que le bébé peut ressentir le stress… C’est la double-peine. Sans compter les avis sans fondement qui circulent sur Internet.

Vous dénoncez les méfaits de la position gynécologique de la femme durant les poussées. Cette posture d’accouchement demi-assise serait-elle contre nature ?

C’est la pire des positions pour accoucher, instaurée sous prétexte que la gravité va faire descendre le bébé. C’est un peu limité, comme raisonnement. Quand je regarde l’histoire de l’obstétrique à travers le monde, plusieurs positions sont décrites, sauf celle-ci. Les Japonaises accouchent accroupies, suspendues ou à quatre pattes. Dans le règne animal, les mères bougent pendant le travail, elles ne sont pas statiques. Et, en même temps, dire que cette position c’est pour le confort du médecin, c’est un lieu commun exaspérant, car les choses ne sont pas aussi binaires. En réalité, le problème, c’est l’apprentissage. Obstétriciens et sages-femmes apprennent leur métier avec des mannequins électroniques coupés de la ­physiologie d’une femme qui bouge et qui respire. Je suis étonnée que les mouvements de lutte contre les violences obstétricales n’incluent pas davantage le besoin de rester libre de bouger pendant l’accouchement.

De plus en plus de femmes souhaitent accoucher sans péridurale. Pourquoi ? Cela semble procéder parfois de la culpabilisation, voire de l’autoflagellation…

Là, j’incrimine la ...

Image description

Il vous reste encore 76% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 66, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Grossesse grossesse
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous