Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Troubles du goût : les médicaments en sont la cause

Article paru dans le journal nº 28 Acheter ce numéro
  • troubles-du-gout-alternativesante.frtroubles-du-gout-alternativesante.fr

Les troubles du goût ne sont pas une affection bénigne car ils peuvent entraîner, particulièrement chez les personnes âgées, des carences graves et aggraver certaines pathologies (hypertension, diabète). De nombreux chercheurs se sont penchés sur la cause de ces troubles. Leurs conclusions sont convergentes : ce sont les médicaments.

L’altération de la vue ou de l’ouie est considérée par tous comme un handicap qui perturbe profondément la qualité de vie. En revanche, lorsqu’il s’agit du goût (et de l’odorat qui ne peut en être dissocié car ces deux sens sont sollicités lors de l’alimentation), on a tendance à penser que les troubles en sont bénins.

Pourtant, la perte du goût peut amener des problèmes comme l’inappétence avec comme conséquence la perte de poids, et des carences nutritionnelles. Et dans les cas plus sévères d’altération du goût ( dysgueusie ), elle entraîne souvent  une augmentation du stress, de l’anorexie ainsi que de la dépression. C’est pourquoi il ne faut pas négliger cette affection.

Comment perd-on le goût ?

Les principaux mécanismes mis en cause dans la perte de goût sont des processus qui agissent soit sur l'environnement des cellules gustatives (la salive), soit sur le développement et la multiplication des cellules gustatives, soit sur la transmission de l'influx nerveux qui ne s’effectue pas dans de bonnes conditions. Mais derrière ces trois grandes familles de causes possibles se cache une multitude de situations différentes.

Les traitements médicamenteux

Une étude Japonaise récente évalue à 11% la proportion de personnes âgées atteintes de troubles du goût liés à la prise de médicaments (dysgueusie iatrogénique). Ce sujet a d’ailleurs été abondamment traité par la littérature scientifique qui  recense une liste immense de médicaments susceptibles de provoquer des perturbations du goût.

La liste inclut les traitements des maladies cardio-vasculaires (antiarythmiques, hypoglycémiants, béta-bloquants), les anti-infectieux (notamment les pénicillines, Tétracyclines), les anti-fongiques, les anti-viraux, les hypoglycémiants, les antihistaminiques, les psychotropes, les antispasmodiques...

Comment tous ces médicaments peuvent-ils altérer le goût ? Les hypothèses avancées sont multiples et complexes. La plus fréquente est une déficience en zinc. Soit par chélation via les médicaments, soit par altération du métabolisme du zinc (au niveau moléculaire ) ou encore par une altération du zinc (au niveau enzymatique) comme cofacteur essentiel de la gustine (la protéine des papilles gustatives qui maintient l’homéostasie et l’intégrité des récepteurs gustatifs ).

Mais il peut y avoir aussi une excrétion du médicament par la salive, une inhibition de la régénération des cellules gustatives, un blocage du canal calcique des récepteurs gustatifs, une inhibition des récepteurs ioniques, une inhibition de la vitamine A ou du canal sodique, une stomatite...

Les données de la littérature scientifique, même si elles ne permettent pas de conclure définitivement montrent en tout cas que l’ampleur des cas rapportés devrait nous faire porter une attention plus particulière sur ce type d’effet indésirable de manière à pouvoir mieux le gérer et aider les patients en détresse gustative.

L'irradiation

Utilisée dans les cancers des voies aérodigestives ...

Image description

Il vous reste encore 77% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 28, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous