Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Pipi au lit : d'où vient le problème ?

Article paru dans le journal nº 26 Acheter ce numéro

Bien que l’énurésie soit souvent considérée comme un problème anodin sur le plan médical, il n’en reste pas moins que cela pourrit la vie de l’enfant et de ses parents. Pour traiter ce problème naturellement, il faut rechercher les causes en commençant par les carences métaboliques ou des causes psy. Mais on ne peut pas exclure un vide énergétique du rein.

Il se dit que le pipi au lit relèverait uniquement d’un syndrome psychologique correspondant à deux causes antagonistes possibles : surprotection ou insécurité. Donc, soit l’enfant serait trop cocouné, ceci entraînant de sa part un certain laisser-aller, une déresponsabilisation, ou encore une volonté inconsciente de rester bébé pour que cela dure encore longtemps ; soit il règne autour de l’enfant un climat pesant où la peur et l’insécurité font partie de son quotidien.

Il est possible d’éliminer ces causes en envoyant tout simplement l’enfant faire un petit stage dans la famille ou chez des amis (en les prévenant du problème évidemment).

Mais la cause peut être aussi métabolique. S’agit-il d’une carence minérale ou vitaminique, ou d’un dérèglement du système neurovégétatif, ou encore d’un désordre énergétique au niveau d’un méridien ? Enfin, l’habitation ne présente-t-elle pas certaines nocivités en particulier au niveau du lit de l’enfant ?

Voici en vrac tout ce que l’on peut essayer, jusqu’à l’obtention du résultat

D’abord des choses simples :

  • Miel des forêts (ne jamais prendre des mélanges toutes provenances) : 1 cuil. à thé avant le coucher. D’après le Dr Jarvis, le miel attire l’eau et la retient dans l’organisme. J’ai obtenu de nombreuses réussites avec ce petit truc très simple.
  • Fougères mâles : ceci est aussi très facile et efficace. Il s’agit d’aller dans la forêt et de confectionner un petit matelas au-dessus du premier avec des fougères. Cela donne en plus un sommeil d’ange très réparateur. Tout le monde d’ailleurs devrait faire cela. Nos ancêtres le savaient.
  • Huile d’olive chaude : frictionner les reins de l’enfant avant le coucher.

Voici ensuite des préparations à essayer :

  • Noix de cyprès brisées en petits morceaux : 20 à 30 g pour 1 litre d’eau. Bouillir 5 min. Infuser 10 min. – 1 tasse ¼ d’heure avant les 3 repas.
  • Millepertuis infusion : 30 à 50 g de fleurs séchées pour 1 litre d’eau. Chauffer jusqu’à ébullition puis infuser 10 min. – 3 tasses par jour entre ou avant les repas.
  • Myrtille décoction : 20 à 30 g de feuilles dans 1 litre d’eau. Bouillir 5 à 10 min. – 3 tasses par jour.
  • Ortie : c’est une recette ancienne tirée de Jean Palaiseul (Nos grand-mères savaient) : 16 g de semences d’orties pilées + 60 g de farine de seigle. Faire un pâte avec de l’eau chaude et un peu de miel. Confectionner des petits gâteaux. Les faire cuire au four. Donner un gâteau au coucher pendant 8 à 20 jours selon le résultat.
  • Mélange à la prêle décoction pour 1 litre d’eau :
    – 1 cuil. à soupe de prêle en poudre
    – 1 cuil. à soupe de millepertuis
    – 1 cuil. à café de poudre d’écorce de chêne
    – 1 cuil. à café de rhizome de tormentille
    Bouillir 15 min. Donner 2 tasses le matin.

Plan énergétique

Il peut s’agir d’un vide de yang des reins. Il convient d’effectuer une tonification par moxibution des points suivants, tous les 2 ou 3 jours :

  • 23 Vessie + 3 Rein
  • 3 Vaisseau Conception + 28 Vessie
  • 4 Vaisseau Gouverneur
  • 6 Rate.

Il faut avoir une carte des points d’acupuncture mais on peut aussi consulter un acupuncteur.

On peut aussi coller un grain de riz (complet) sur chacun de ces points avec un sparadrap en orientant le germe dans le sens des méridiens (tonification). C’est une méthode remontant aux premiers empereurs de Chine qui marche très bien. Je l’ai utilisée pendant 20 ans pour le plus grand plaisir des enfants.

Dernière piste

En désespoir de cause, il faut penser à des oxyures ou des facteurs locaux tels que balanite, phimosis, spina bifida sacré congénital ou encore un problème de développement du centre cérébral contrôlant la miction, mais ces choses sont rares.


 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique pipi au lit enurésie

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous