Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Covid-19 : musée, théâtres, opéras, deux fois moins de risques que les supermarchés ?

Article 100% numérique
  • Les théâtres moins risqués que les supermarchés ?Les théâtres moins risqués que les supermarchés ?


À l’heure où les « variants » fleurissent aux quatre coins du globe ‒ et désormais de l’Hexagone ‒ les restrictions perdurent, en attendant une hypothétique amélioration par la grâce des vaccins. Les restaurants et les lieux culturels restent donc clos tandis qu’on se bouscule dans les supermarchés et les transports publics. Une situation pas toujours compréhensible

 

Une étude allemande en pre-print (non encore validée par les pairs) vient éclairer le panorama quant aux risques réels de transmission du Sars-CoV-2 par aérosols dans les différentes catégories de lieux publics. Ce mode de transmission concerne les particules les plus fines, inférieures à 10 µm ; ce mode est différent de la transmission à moins d’un mètre de distance via des particules de 10 à 100 µm. Cette transmission est entravée avec une certaine efficacité par la distanciation et les gestes barrières, mais les aérosols, eux, font fi de ces mesures ; restant en suspension dans l’air plus longtemps et susceptibles de « voyager » bien au-delà d’un mètre, ils représentent un risque de contamination important en espaces clos. D’après les chercheurs, ce risque dépend de :

  • la     puissance contaminante de la personne source (taux d’émission des     particules)

  • l’intensité     de l’activité respiratoire de la personne source et des     « receveurs »

  • la     concentration d’aérosols dans la pièce

  • la     durée d’exposition

 

À partir de ces facteurs, l’étude allemande a modélisé différentes situations avec et sans masque chirurgical, a classé le risque de contracter le Covid par rapport à une situation de référence : la fréquentation d’un supermarché avec un masque (indice 1). Parmi l’ensemble des situations étudiées, les musées, théâtres et opéras (avec masque et jauge à 30 %) seraient les lieux publics les plus sûrs, avec un risque deux fois inférieur à la fréquentation des supermarchés. À l’inverse, les lieux les plus risqués sont ceux où on reste le plus longtemps avec une densité élevée de personnes, tels les bureaux à espace ouvert, où l’étude avance que le port du masque réduirait tout de même de près de moitié le risque de transmission.

 

Quelques autres affirmations de l’étude sur les risques associés à la fréquentation de tel ou tel lieu par rapport à un supermarché (indice 1) :

  • Salon     de coiffure pour dames avec masque : 0.6

  • Transports     en commun avec masque : 0.8

  • Salle     de cinéma sans masque, jauge à 40 % : 1,1

  • Transports     en commun longue distance (trois heures de voyage) avec masque et     jauge à 50 % : 1,5

  • Piscine :     2,3

  • Restaurant     à 50 % d’occupation : 2,3

  • Lycée     avec masque et jauge à 50 % : 2,9

  • Lycée     sans masque et jauge à 50 % : 5,8

  • Lycée     sans masque et effectifs au complet : 11,5

Lire aussi Coronavirus : faut-il purifier l’air intérieur ?

 

Source :

« Covid-19 Ansteckung über Aerosolpartikel Vergleichende Bewertung von Innenräumen hinsichtlich des situationsbedingten R-Wertes », par Martin Kriegel et Anne Hartmann du Hermann-Rietschel-Institut de Berlin

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique coronavirus covid-19 covid

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous