Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Un vasodilatateur toujours pas banni

Article paru dans le journal nº 40 Acheter ce numéro

Le nicorandil (Adancor, Ikorel…) est commercialisé en France depuis 1994. Ce vasodilatateur est prescrit dans le traitement des crises d’angor. Rien n’a démontré son action dans la réduction du risque d’infarctus ou de mortalité. Dès sa commercialisation étaient à déplorer des cutanéomuqueuses, souvent graves et invalidantes. Et c’est le décès de patients par suite de perforation d’organe qui est à déplorer. Pour autant, malgré une balance bénéfice-risque défavorable, il n’a toujours pas été décidé un retrait de mise sur le marché… L’Agence européenne du médicament (EMA) a tout juste renforcé des mises en garde, notamment en stipulant les risques d’hémorragies digestives, de fistules, de perforations digestives et d’ulcérations oculaires.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous