Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Déodorant: un cancer bien parfumé

Article paru dans le journal nº 95 Acheter ce numéro
  • Sels d’aluminium et cancer du sein entretenaient des liaisons dangereuses.Sels d’aluminium et cancer du sein entretenaient des liaisons dangereuses.

Cachez cette odeur que je ne saurais humer. Vite un coup de déodorant. C’est là un geste anodin concluant la toilette. Seulement les sels d’aluminium présents dans la majorité des déodorants sont, encore une fois, sur la sellette. Depuis les années 2000, ils sont mis à l’index par les scientifiques, suspectés qu’ils sont de dérégler les cellules mammaires, augmentant ainsi le risque du cancer du sein. Et depuis les années 2000, entre les nombreuses études avérant que sels d’aluminium et cancer du sein entretenaient des liaisons dangereuses et celles déplorant leur supposé manque de fiabilité, les controverses sont nombreuses. De quoi clore le débat ? Que nenni, puisqu’une nouvelle étude a mis en évidence que les sels d’aluminium ont la capacité de pénétrer dans les cellules mammaires et de déstabiliser la structure et le nombre des chromosomes. De plus, ils affirment que même en petite quantité, les sels d’aluminium ont la capacité de traverser la peau. Là, les chercheurs ont repéré des lésions dans les chromosomes, ce qui caractérise les tumeurs.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique cancer du sein cancer déodorant sel d'aluminium

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous