Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cisplatine, le traitement anticancer qui rend sourd

Article paru dans le journal nº 54 Acheter ce numéro

Cet anticancéreux utilisé dans de nombreuses localisations (ORL, œsophage, estomac, bronches, col et corps de l’utérus, ovaire, testicule, vessie) est connu pour induire des acouphènes persistants et une baisse de l’acuité auditive à certaines fréquences chez au moins 40 % des patients à qui il a été administré. La raison de ce phénomène a été très récemment découverte : alors que le produit est éliminé des autres organes au cours des jours qui suivent chaque cure, il s’accumule indéfiniment dans la cochlée, de sorte que plus le nombre de cures augmente, plus le risque de surdité sévère s’aggrave.

A. M. Breglio, A. E. Rusheen, E. D. Shide, et coll. dans Nature Communications, novembre 2017.

Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Tags sur la même thématique Cancer surdité anticancéreux
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes