Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le mépris tue aussi

Article paru dans le journal nº 38 Acheter ce numéro
  • Le mépris tue aussi

Prenez les mots se finissant par « cule ». Ils ont le don pour moi de jeter un blanc. Tentacules, particules (les fines)… Jean Ferrat chantait : « Pourtant, que la montagne est belle… » Il aurait eu moins de succès s’il avait chanté les louanges d’un monticule. Bref, ces joyeusetés pour vous rappeler qu’en 2003, on a connu la canicule. Pas un simple épisode de chaleur, mais la vraie, qui se définit par de fortes températures de jour – et surtout de nuit –, pendant un temps minimum de 72 heures.

De la chaleur, on en a mangé matin, midi et soir. Et pas que 72 heures, mais 240 ! Dix jours à l’étouffée et… 15 000 décès au menu. L’horreur absolue qui a valu un moment inédit : on a parlé du rapport chaotique que notre ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 38, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique canicule vieillesse forte chaleur seniors vieillir

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous