Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le bilan de 2016 ? L'enfer

Article paru dans le journal nº 41 Acheter ce numéro

Alors, monsieur Imbert, la médecine naturelle a-t-elle progressé en 2016 ?
J’ai croisé, il y a peu, un type que j’avais rencontré au cours d’un déjeuner de « chefs d’entreprise » organisé par notre banque commune. Un déjeuner d’échanges… Vous voyez le genre… Il se souvenait de mon nom… j’étais flatté…

J’ai failli répondre "bien, très bien", parce que ça se fait de répondre ça dans ces cas là. Oui, en effet, il y a de plus en plus de gens qui s’intéressent aux médecines et thérapies alternatives.

Et puis j’ai eu un temps d’hésitation.

C’est vrai, jamais les autorités de santé n’ont autant été mises en question, jamais les laboratoires n’ont été dénoncés avec plus de virulence. En 2016, on a tout vu... à la télévision qui plus est. Chaque jour apparaissent de nouveaux manquements dans la chaine de surveillance des médicaments. Hier c'était le Mediator, aujourd’hui la Depakine, Biotrial, Previscan, Essure… les noms changent si vite… je ne parviens plus à suivre.

Maintenant des millions de gens savent qu’ils ont pris un médicament à risque et leur vie s’en trouve sans doute chamboulée.
Imaginez-vous dans la situation du type qui a pris pendant six mois un médicament dont tous les journaux disent aujourd’hui qu’il est dangereux… ou dans la situation de la femme qui attend un enfant après avoir pris, il y a longtemps, un traitement.
Imaginez-vous dans la position du médecin qui a prescrit tous ces médicaments nocifs à ses patients… depuis 10 ans… Des gens qu’il croise à la boulangerie tous les jours… Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark, il n’y pas pas qu’Hamlet qui le sent… Alors c'est vrai je devrais peut-être me réjouir.

Et d’ailleurs je lèverais mon verre si l’année 2016 amené les autorités « compétentes » à revoir leur position sur le système du médicament et sur les produits qu’il propose au public. On aurait pu, par exemple, dépenser quelques millions à imaginer - comme on le fait pour l’énergie - des solutions alternatives. On parlerait officiellement de "santé renouvelable" si le mot alternative vous gène…

Bien au contraire, en 2016, la santé alternative n’a jamais été aussi brimée. Dans le domaine de l’homéopathie, on a fait un grand autodafé et de nombreuses souches sont maintenant indisponibles (sauf si vous les faites vous-mêmes). En phyto, aucune plante nouvelle n’est entrée dans la liste des plantes autorisées, malgré des publications scientifiques aussi nombreuses que sérieuses. En aroma, une grande partie de la ressource en huiles essentielles est maintenant sous le contrôle des grands groupes de la pharmacie ou de la cosmétique. Dans les compléments alimentaires, c’est toujours le royaume du non-dit, des visites inopinées et des interdictions successives.

Il n’y a qu’un domaine, ou l’on a progressé et cela relève plus du « développement personnel » ou de la « médecine de l’esprit ». À cet endroit là, nous sommes encore libre de nos choix. Mais il n’y a plus que là.

Ainsi, sans parler des vaccinations (voir l’article de Michel Dogna un peu plus bas), l’année 2016 a plutôt marquée par des mesures allant dans un sens plus contraignant et dans un contexte de peur plus présent que jamais.

Donc j’ai répondu non au type du début. Il a fait une drôle de tête… puis il est passé à autre chose.

Et d’ailleurs parlons d’autre chose, puisqu’on fait le bilan de l’année 2016

Voici les 10 articles du site
qui ont été le plus consultés en 2106

Entre 673 000 lectures pour le premier et 204 000 lectures pour le dernier

  1. Infections urinaires : pour vous c'est tous les combien
  2. Hémorroïdes l'automédication qui marche
  3. Ulcères, brûlures d'estomac, reflux, il y a des remèdes simples
  4. Vingt recettes pour vous soigner avec le vinaigre de cidre
  5. Ondes électromagnétiques : pourquoi il faut refuser le compteur Linky
  6. La candidose chronique, une maladie insidieuse et mal diagnostiquée
  7. La vérité sur le pépin de pamplemousse
  8. Argent colloïdal, l'antibiotique interdit
  9. Hypothyroïdie, on n'est pas obligé d'en passer par le Levothyrox
  10. Rétention d'eau, dégonflez-vous, pour une fois


Et la vidéo la plus regardée
Professeur Joyeux, comment attraper le cancer de la prostate ?

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique 2016

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous