Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Bernard Werber sur la voie de l'intuition

Article paru dans le journal nº 40 Acheter ce numéro
Bernard Werber fait du Tai Chi

Bernard Werber, maître de la philo-fiction, a reçu notre équipe chez lui pour un entretien exclusif : il a raconté à Claude Corse son combat contre la spondylarthrite ankylosante (SPA) qui l’handicape depuis l’âge de 8 ans, révélant comment les thérapies holistiques l’ont mis sur le chemin du bonheur. Il a même accepté d’exécuter des formes de taïchi qui l’aident à traverser le miroir ! Il nous a également montré les tableaux qu'il "écrit" (voir la vidéo un peu plus bas). Suivez le guide…

En frappant à la porte de son appartement, je m’attendais à voir débarquer une escouade de matous dodus et ronronnants. Mais non, Bernard Werber n’avait pas de chat chez lui. Il nous accueille en mode réservé, presque gêné devant la caméra. Je l’ai toujours connu comme ça. Un comble pour l’un de nos auteurs français les plus lus dans le monde qui a déjà vendu plus de 30 millions de livres ! Cette fois, il s’est livré comme jamais, au point d’avouer sa passion dévorante pour les médecines alternatives et les soins énergétiques, le reiki, l’hypnose et même le magnétisme, qu’il pratique dans son entourage… Sa devise ? « On a intérêt à être heureux, c’est le meilleur des médicaments ! »

Retrouvez également en vidéo la galerie initiatique de Bernard Werber

Quand il ne peint pas des best-sellers, il écrit des tableaux. Une visite guidée par l’artiste Bernard Werber au pays de ses visions chamaniques et symboliques, de la kabbale, de la naissance du monde et du Lion qui se prenait pour un lapin…

Pour aller directement aux sujets qui vous intéressent

2.30 : La santé à travers le taïchi : gymnastique ou plus que ça ?

2.35 : Intuition ! J’étais malade et j’ai choisi le taïchi pour m’aider à bouger afin d’éviter que mes articulations se soudent…

3.00 : Tu aurais pu faire confiance à la médecine allopathique…

3.05 : On a tous une tuile de santé… La question est de savoir comment on vit avec.

4.00 : Oui, les anti-inflammatoires, je connais ; on m’a même fait des injections de sel d’or !

4.30 : La maladie s’est déclenchée quand j’étais malheureux et s’est arrêtée quand je suis devenu écrivain. Et heureux…

5.15 : il faut commencer, dis-tu, par accepter la maladie et non se battre contre elle…

5.30 : On a dans notre ADN des maladies préprogrammées. Le stress les réveille… Oui, on a intérêt à être heureux, c’est le meilleur des médicaments !

6.10 : Ce qui m’apporte le plus de satisfaction, c’est l’écriture, en tant qu’art martial !

6.30 : il faudrait inventer la voie de l’écritothérapie, du samouraï de l’écriture…

7.07 : ll y a six ans, on m’a trouvé une coronaire bouchée à 75 %. Je risquais de finir comme Michel Berger…  J’ai choisi de ne pas me faire opérer ;  j’ai inventé une nouvelle hygiène de vie... On en revient à cette idée que d’une maladie peut sortir quelque chose de bon…

8.50 : Je vais bien grâce à mes exercices et je peux me permettre de soigner les autres avec l’énergie… Je pratique aussi le massage, le reiki, la méditation, l’hypnose…

10 .00 : Il est important d’avoir un corps en bonne santé pour avoir un esprit en bonne santé…

10.10 : Pour l’alimentation, je suis mon intuition : la viande saignante, l’alcool me font du mal et me fatiguent…

11.30 : De la même façon, je sens, sans avoir lu un article, que le pain et les produits laitiers ne sont pas bons pour moi…

12.10 : L’intuition te guide aussi dans tes romans : Les Thanatonautes est né en écriture automatique…

12.20 : J’ai besoin d’être rempli d’énergie pour la transmettre dans mes livres. C’est le côté chamanique du métier. Je suis avec mes personnages et je vis une expérience de transe géniale… Je crois à la magie de l’écriture : on traverse le miroir et l’on passe dans un autre monde…

13.15 : Tu passes de la documentation scientifique à l’inspiration chamanique : un pont entre science et conscience ?

13.50 : N’attendez pas que la technologie et les hommes en blouse blanche vous sauvent ! C’est le rapport de l’homme à son propre corps qui me semble être à la source de tout…

14.15 : On a un pouvoir de plus en plus grand sur la nature mais on n’a pas été éduqué pour utiliser ce pouvoir en conscience. On recherche seulement à en éprouver les limites ; mais comme on ne les trouve pas, on continue…

14.45 : Tu te retrouves dans « La sobriété heureuse » de P. Rabhi ?

15.00 : Je l’ai rencontré. Il fait son chemin… Pas besoin des citations d’auteurs, ni de philosophes et je ne me réfère à aucun livre : j’ai seulement besoin de regarder les arbres pousser, j’essaie de sentir la vie dans la forêt avec mes sens pour comprendre ce qui se passe autour de moi…

15.45 : Vive la promenade en forêt : c’est une forme de spiritualité que je conseille à tout le monde…

16.50 : Je sais que les expériences de mort imminentes t’intéressent : un nouveau regard pour la science ?

16.20 : Comme dans un livre, où l’on se demande ce qui se va se passer dans le dernier chapitre, la vie nous interroge sur la dernière page de notre roman personnel. Je plains ceux qui ne se posent pas cette question…

17.15 : J’ai conscience que je représente un tout petit moment dans l’histoire de l’humanité... Et qu’il y a des enjeux colossaux autour de nous. Pour autant, on a des moyens d’agir…

18.00 : Le monde d’accélère et grandit. Si on reste là à attendre la retraite, on rate l’aventure de notre époque…

18.50 : On est la génération qui a la connaissance et les outils. Ce qui nous manque ? Le mode d’emploi et un code d’honneur pour respecter la vie et la planète.

19.20 : Nous sommes une espèce qui peut disparaître. Nous pouvons perdre. D’autres espèces prendront le relai : les fourmis, les chats, les dauphins ou les rats…

20.11 : Que se passera-t-il si l’homme disparaît ? Les chats ont beaucoup de choses à nous apprendre (…) Ils font naturellement du taïchi. Le chat est centré…

21.30 : L’ultime médicament serait-il l’animal de compagnie ?

21.40 : J’ai rencontré le vétérinaire qui a inventé la ronronthérapie : le ronronnement du chat accélère la consolidation des os !

22.40 : Leurs sons ne sont donc pas qu’un divertissement…

22.40 : Quand on écoute le OM tibétain, on peut comprendre qu’il peut soigner. Tout comme le ronronnement du chat… L’observation de la nature nous permet de découvrir des médicaments pour le présent et le futur…

23.20 : La plupart des problèmes peuvent trouver une solution dans la reconnection de l’homme à sa planète…

 

Pour aller + loin

Demain les chats
de Bernard Werber
Ed. Albin Michel
320 pages
20,90 €

 

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Bernard Werber

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous