Voir tous les numéros

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Gemmothérapie : rendons-lui ses lettres de noblesse

Léonard Katz  rédigé le 09 septembre 2015 à 14h12
  • Avatar de Valerie Stoll Mme Valerie S. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Médecines alternatives »

Répondez aux membres du site

  • gemmotherapie-alternativesante.frgemmotherapie-alternativesante.fr
Article pARU dans le journal nº 27 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Médecines alternatives »




55
7 avis
Icône d'impression

En France, les praticiens des médecines alternatives recommandent très rarement l'emploi de la gemmothérapie (extraite des bourgeons de plantes) pour soigner leurs patients. Chez nous, on préfère en général l'aromathérapie (thérapie par les huiles essentielles) alors que, par exemple, en Belgique, les extraits de bourgeons (beaucoup moins onéreux) sont couramment utilisés. Quant aux produits de gemmothérapie proposés dans les pharmacies françaises, ils ne respectent pas la méthode originale d'extraction qui permet d'obtenir des macérâts-mère et s'apparentent plutôt à l'homéopathie, ce qui en diminue considérablement la puissance.

Le bourgeon, c'est l'embryon de la plante

La gemmothérapie, ou embryophytothérapie, est basée sur l’utilisation des tissus embryonnaires des arbres ou des plantes. Le bourgeon en est l’élément essentiel, ainsi que les tissus embryologiques, comme les jeunes pousses, les radicelles…

Le bourgeon situé sur la branche de l’arbre et subit les influences à la fois :

  • telluriques, en tant qu’émanation du tronc, sorte de cristallisation végétale du sol sous l’influence des éléments Terre (les minéraux, les gemmes) et Eau (la sève : le sang de l’arbre ou de la plante) ;
  • et cosmiques, en tant que précurseur de la feuille ou de la fleur sous l’influence des éléments Air (la feuille) et Feu (la fleur).

Les bourgeons possèdent ainsi certaines propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante mature. Le bourgeon, étant un embryon, porte en lui le potentiel de développement de la plante, un peu comme s’il était à la fois les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Il contient également de fortes concentrations d’éléments actifs comme des hormones, des oligo-éléments, des vitamines, des minéraux, etc.

Le bourgeon est en effet la principale réserve des méristèmes (groupe de cellules embryonnaires indifférenciés du végétal, sans principe de photosynthèse, qui se multiplie rapidement ; une seule de ces cellules embryonnaires, in vitro, peut reconstituer le végétal dans sa totalité). Elles contiennent une grande quantité d’acides nucléiques (information génétique) et renferment également des minéraux, oligo-éléments, vitamines, enzymes, facteurs de croissance divers (auxines) et gibbérilines, hormones qui disparaissent dès la formation de la chlorophylle.

Les adeptes de la gemmothérapie parlent de la « globalité » du bourgeon. Le tissu embryonnaire offre non seulement une teneur supérieure en composés actifs, mais un spectre d’action beaucoup plus vaste que chacune des parties de la plante prises isolément.

Par exemple, le bourgeon d’aubépine posséde à la fois les propriétés du fruit (action sur le muscle cardiaque) et de la fleur (action sur le rythme cardiaque). Plus évocateur encore, le bourgeon de tilleul combine les vertus calmantes associées à la fleur de cet arbre, et les propriétés dépuratives et diurétiques de l’aubier, la partie tendre et blanchâtre qui se forme chaque année entre le bois dur et l’écorce.

Pour toutes ces raisons, la gemmothérapie est parfois qualifiée de « phytothérapie globale ». Toutefois, cette « globalité » ne doit pas être érigée en règle absolue. Le bourgeon ne présenterait pas toujours toutes les propriétés de la plante. La croissance peut également jouer un rôle important, sinon essentiel, dans l’acquisition de certaines propriétés. Par exemple, le bourgeon de la framboise ne possède pas la forte teneur en vitamine C du fruit mûr.

La méthode "originale" d'extraction, les macérâts

L’utilisation de bourgeons dans la pharmacopée traditionnelle remonte au Moyen Âge, à l’ère des alchimistes. On se servait notamment des bourgeons du peuplier pour la confection d’un onguent et de ceux du sapin pour la fabrication de sirops à usage pectoral. Mais ce n’est qu’au cours des années 1960 que le Dr Pol Henry (1918-1988), un médecin belge, s’inspire des découvertes sur les cellules embryonnaires d’origine animale pour jeter les bases de ce qu’il allait nommer la « phytoembryothérapie ».

Le médecin établit alors une forme d’extraction propre aux tissus embryonnaires végétaux. Les bourgeons sont mis à macérer dans un mélange eau-glycérine-alcool pendant 21 jours, puis filtrés.

  • l’alcool permet d’extraire les principes actifs tels que les alcaloïdes et hétérosides, les glycosides et quelques acides,
  • l’eau récupère les dérivés hydrosolubles, les tanins, les sels minéraux, les flavonoïdes, les vitamines hydrosolubles et quelques acides,
  • la glycérine extrait les autres principes actifs : les phénols, les huiles essentielles et les flavonoïdes, ainsi que certains acides.

Cette extraction se fait donc sans agression biochimique :

  • pas de température élevée d’extraction qui tue la plante,
  • pas de congélation qui modifie la structure cellulaire de la plante,
  • pas de broyage qui casse les fibres et les cellules

Par ailleurs son titre alcoolique très bas, lui permet d’être administré aux enfants en bas âge.

La substance obtenue, appelée « macérât-mère », se compare à la teinture-mère, la base des solutions phytothérapeutiques. Le macérat de bourgeons est cependant moins concentré que la teinture (20 pour 1 plutôt que 10 pour 1).

La méthode homéopathique,
une sorte de trahison

Au cours des années 1970, l’homéopathe Max Tétau rebaptise la «phytoembryothérapie » en « gemmothérapie », l’appellation maintenant reconnue et acceptée. La discipline ne change pas seulement de nom, mais intègre des principes qui la rapprochent des théories et des méthodes propres à l’homéopathie.

Ainsi, la plupart des laboratoires commercialisent aujourd’hui les extraits de bourgeons sous la forme 1D, c’est-à-dire une solution dix fois plus diluée que le macérât original.

Autre distinction : la préparation de départ ne comprend pas d’eau. Les bourgeons sont mis à macérer dans l’alcool et la glycérine seulement, ce qui va à l’encontre des préceptes du Dr Henry voulant que l’eau soit essentielle à l’extraction des éléments actifs de la plante.

Bien qu’elle s’inspire de l’homéopathie, la préparation 1D n’est pas, à proprement parler, une solution homéopathique. D’une part, elle demeure relativement concentrée, c’est-à-dire qu’elle contient encore beaucoup d’éléments actifs et non pas seulement les simples « vibrations » propres aux solutions homéopathiques. D’autre part, la fabrication de la 1D ne comporte normalement pas de dynamisation, le procédé d’agitation de la solution, essentiel à l’homéopathie.

Les partisans de la recette originelle, rejettent la solution 1D. Ils la considèrent, notamment, comme moins pratique. Le nombre de gouttes étant en fonction de la dilution, il faudrait en prendre jusqu’à plus d’une centaine par jour !
Chez les fervents de la solution 1D, on plaide pour l’innocuité. Selon eux, comme elles sont plus diluées, ces préparations s’avéreraient plus sécuritaires pour les personnes qui pourraient se montrer intolérantes au produit.

Mais on ne peut pas nier le fait que 7 gouttes de macérat-mère de bourgeons 3 fois par jour équivalent à 70 gouttes 3 fois par jour de gemmothérapie classique.

Où se procurer la gemmothérapie "originelle"

On trouve désormais en France une gamme de gemmothérapie 100% bio (glycérine bio) conforme aux normes de gemmothérapie éditées par l'Association Internationale de gemmothérapie dont Philippe Andrianne est le Président.  Pour ceux qui ne le connaissent pas, Philippe Andrianne est un des maîtres de la gemmothérapie. Il est notamment l'auteur de "La gemmothérapie, médecine des bourgeons" et du "Traité de gemmothérapie" dans la Collection Douce Alternative éditée chez Amyris. Il est membre de la Commission d'avis des préparations à base de plantes du ministère belge de la Santé et président de la Fédération européenne d'herboristerie Vous pourrez vous procurer les principaux extraits de bourgeons ici.

Utiliser les bourgeons, concrètement

Dix souches se détachent par leur importance thérapeutique :

Cassis - Ribes nigrum

  • Articulations :Puissant anti-inflammatoire sur tendons et ligaments ; Arthrose.
  • Système respiratoire : Rhinites allergiques, Allergies aiguës.
  • Système rénal : Tonique des surrénales ; Epuisement surrénalien ; Augmente le cortisol sanguin ; Diurétique.
  • Peau : Eczéma sec et infecté ; Psoriasis ; Urticaire ; Acné
  • Système nerveux : Combat la somnolence ; Migraine chronique ; Manque d’ardeur, fatigue.


Romarin - Rosmarinus officinalis

  • Foie : ; Hépato-protecteur ; Draineur du foie ; Cholagogue ; Cholérétique ; Insuffisance hépatique.
  • Système sanguin : Piégeur de radicaux libres ; Normalise la VS ; Action anticoagulante ; Hypocholestérolémiant ; Abaisse le taux d’acide urique.
  • Système nerveux : Stimulation de la mémoire ; Action euphorisante ; Equilibrant nerveux, Harmonise l’esprit.
  • Système digestif : Maladie de Crohn ; Colite ; Régule le métabolisme lipidique

Noyer - Juglans regia

  • Système digestif : Fixe la flore intestinale ; Diarrhée post-antibiothérapie ; Pancréatite chronique ; Diabète gras ; Affections hépatiques
  • Peau : Eczéma ; Psoriasis ; Acné ; Lèpre.
  • Système respiratoire : Infection des muqueuses ; Allergie ; Bronchite ; Sinusite

Figuier - Ficus carica

  • Système nerveux : Angoisse ; Stress intérieur ; Etats dépressifs ; Troubles du sommeil (avec tilleul).
  • Système digestif : Ulcère gastro-duodénal récidivant ; Régule l’appétit ; Hyper/Hypo chlorhydrie (acide chlorhydrique).
  • S’associe avec Cassis (anti-inflammatoire).

Framboisier - Rubus idaeus

  • Règles difficiles et/ou douloureuses ; Stimulant de la fonction ovarienne : équilibre la sécrétion des œstrogènes et de la progestérone ; Recommandé en post ménopause ou en ménopause.

Aubépine - Crataegus oxyacanta

  • Système cardiovasculaire : Draineur du cœur, hypo/hypertension ; Contre les arythmies fonctionnelles (extrasystoles, tachycardie) ; Séquelles d’infarctus, angine de poitrine.
  • Système nerveux : Sédatif et équilibrant du système nerveux central ; Anxiolytique ; En cas de dépression existentielle.
  • Système hormonal : Hyperthyroïdie.
  • Système digestif : Régule la tendance boulimique (surcharge pondérale).

Noisetier - Corylus avellana

  • Système hépatique : Insuffisance ; Stéatose hépatique.
  • Système circulatoire : Anémie hypochrome (diminution du taux d'hémoglobine dans les globules rouges, par carence en fer ou hémorragie).
  • Système pulmonaire : Draineur des poumons ; Bronchite

Marronnier - Aesculus hippocastanum

  • Veinotonique : Varices ; Hémorroïdes

Airelle (Vigne du Mont Ida) - Vaccinium vitis idaea

  • Système uro-génital : Ménopause, bouffées de chaleur ; Draineur de la vessie ; Désinfectant urinaire ; Cystite récidivante.
  • Système digestif (à associer aux probiotiques) ; Désinfectant intestinal ; Régule le colon ; Draineur de l’intestin.
  • Système nerveux : Dépression (anxiolytique).

Bouleau verruqueux - Betula verrucosa

  • Système rénal : Diurétique ; Draineur des reins ; Insuffisance rénale.
  • Système articulaire : Anti-inflammatoire ; Antirhumatismal ; Rhumatisme articulaire aigu, polyarthrite

Comment faire une cure ?

Il est recommandé de faire des cures de longue durée (2 ou 3 mois) et de prendre ces gouttes 15 minutes au plus tard avant les repas. Un flacon de 30 ml permet de faire une cure d’un mois environ.

On le consomme habituellement dilué dans un peu d’eau. La posologie varie selon le produit. En général, on prend de 5 à 15 gouttes par jour (en une seule dose ou à raison de deux ou trois par jour).

Pour le traitement des animaux domestiques (chiens et chats particulièrement), il est conseillé de donner une goutte de macérât pour 5 à 10 kg.

Pour accéder directement à une sélection de thérapeutes dans les plus grandes villes, cliquez sur les liens ci-dessous :
Sur le même sujet
tags sur la thématique : Médecines alternatives gemmothérapie Philippe Andrianne

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

;