Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Imprimante 3D : toxique ?

Article paru dans le journal nº 87 Acheter ce numéro
  • Des particules fines s’échappent des imprimantes 3D.Des particules fines s’échappent des imprimantes 3D.

Ce type d’outil fait de plus en plus partie du quotidien, au travail, dans certains magasins et même chez soi, sans qu’un nombre suffisant d’études n’ait été mené concernant les particules qui s’échappent de ces machines et n’ait permis de mettre en place les mesures de protection nécessaires. En effet, pendant le processus d’impression, qui peut prendre plusieurs heures, est émise dans l’atmosphère ambiante une grande variété de particules suffisamment fines pour pénétrer au plus profond des poumons. Parmi ces produits, des dérivés de thermoplastiques, des métaux, des nanomatériaux, des polymères et des substances organiques volatiles et semi-volatiles. Des premiers résultats d’expérimentation, on peut aujourd’hui retenir que certaines des particules étudiées présentent une toxicité pour le tissu pulmonaire et que, de toutes les tranches d’âge, les enfants sont les plus affectés. Avant même que ne soient publiées des études complémentaires, on peut conseiller d’aérer régulièrement la pièce où l’impression 3D est réalisée.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique poumons enfants particules fines imprimante 3D

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous