Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Une enzyme qui décompose le plastique

Article paru dans le journal nº 79 Acheter ce numéro

Pendant que le monde vit à l’heure du coronavirus et du confinement, il y en a qui mette au point une enzyme bactérienne capable de décomposer les bouteilles en plastique en seulement quelques heures. Et cette innovation est le fruit d’une start-up française nommée Carbios. Si l’enzyme en question, Ideonella sakaiensis a été découverte au Japon, il y a moins de dix ans, c’est bien la société française qui a déposé les brevets de son optimisation chimique pour qu’elle dégrade 1 tonne de bouteilles en plastique en dix heures. Autant dire que les grosses entreprises comme Pepsi et l’Oréal se sont précipitées pour signer des accords de partenariats.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique changement ­climatique Pollution aquatique

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous