Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Faut-il « réensauvager » nos microbiotes ?

Article paru dans le journal nº 90 Acheter ce numéro
  • Revenir au microbiote ancestral : bonne ou mauvaise idée ?Revenir au microbiote ancestral : bonne ou mauvaise idée ?

Selon des études convergentes, notre microbiote influencerait notre capacité à résister ou non aux maladies de civilisation (pathologies dégénératives ou cardiovasculaires, cancers, etc.). Pour cette raison, certains en appellent à la restauration de nos microbiotes « ancestraux », imaginés plus résistants. Est-ce vraiment une bonne idée ? Pas forcément selon certains spécialistes.

Dans la revue Science, des chercheurs américains en biologie pointent du doigt les défis fondamentaux d’une telle approche. Selon eux, non seulement il existe peu de preuves de cette théorie, mais qui plus est, cette pratique n’irait pas sans risques potentiels. Tout d’abord, notre microbiote évolue selon notre environnement. Aussi, un microbiote ancestral sera-t-il adapté à notre environnement industrialisé ?

En effet, d’un point de vue évolutionniste, toute adaptation du corps à son environnement a une raison d’être, et procéder à un retour en arrière pourrait avoir des conséquences inattendues voire délétères. Ensuite, comment savoir précisément si le microbiote ancestral avait telle ou telle composition ?

Des questions passionnantes auxquelles on espère que les prochaines décennies nous apporterons quelques réponses.

Lire aussi Les sentiments de compassion ou d'isolement reflétés dans le microbiote ?

Lire aussi Paléo ? Beaucoup plus qu'un simple régime


Sources :

« Gut microbiota through an evolutionary lens »Science, avril 2021.

« Reconstruction of ancient microbial genomes from the human gut »Nature, 2021.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous