Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La France sumédicamentée

Article paru dans le journal nº 42 Acheter ce numéro

«C’est bien sûr possible de ne rien prescrire. Simplement, cela prend du temps. Ce n’est pas en recevant un malade cinq minutes qu’on va le convaincre de renoncer au médicament. Ce qui va le plus vite, c’est de prendre son stylo et de faire une ordonnance. Et le problème est que les consultations, en France, ne sont pas suffisamment rémunérées. » C’est par ces mots que Pascal Priollet, chef de service de médecine vasculaire à l’hôpital Saint-Joseph à Paris, explique en partie la surconsommation de médicaments en France : 48 boîtes par an et par personne ! Le Dr  Priollet enfonce le clou dans un entretien accordé au quotidien La Croix, en affirmant que « pour ne pas prescrire, il faut passer du temps avec le patient ». Ce n’est pas à Alternative Santé qu’on dira le contraire.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Médicaments surmédicalisation
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous